Coups de coeur

  • Mythes et meufs

    Blanche Sabbah

    • Dargaud
    • 15 Avril 2022

    Une relecture féministe haute en couleurs des grandes figures féminines

    Avec Mythes et Meufs, Blanche Sabbah nous fait la démonstration que la plupart des grandes figures féminines que nous connaissons, qu’elles soient issues de l’Histoire, des contes ou de la culture populaire, sont quasiment systématiquement perçues à travers le prisme masculin. Ces femmes fortes et courageuses sont souvent perçues comme dangereuses et castratrices. Avec la volonté de prouver l’importance de réinterpréter nos mythes au fil du temps, l’autrice nous offre avec cette nouvelle BD haute en couleur une analyse et relecture profondément féministe et beaucoup plus juste de ces figures mythiques. Le ton est joyeux, les illustrations amusantes, une lecture qui fait du bien !

     

    Basile

  • Une autre naissance

    Forough Farrokhzad

    • Heros limite
    • 21 Janvier 2022

    Quel que soit leur âge, il n'est pas rare que des Iranien.ne.s connaissent par coeur des vers de Forough Farrokhzâd. Sa poésie, émaillée d'allusions à sa vie amoureuse mouvementée, à ses aventures ouvertement vécues, échappe heureusement à la mise en scène complaisante du scandale à laquelle aimaient la rabaisser certains de ses contemporains.
    Née dans une famille de militaires à Téhéran en 1934, Forough Farrokhzâd a été de son vivant, une poète très controversée. Non seulement par les thèmes progressistes qu'elle traite dans sa poésie, mais aussi pour ses revendications de femme. Alors qu'elle a tout juste vingt ans, elle apprend la peinture, divorce d'un mariage imposé, publie son premier recueil de poésie et part étudier le cinéma en Angleterre. Personnalité iconoclaste de la culture iranienne, figure de l'artiste libre et indépendante au sein d'une société patriarcale, elle connaît une réhabilitation posthume, à laquelle le présent ouvrage tient à contribuer.
    Une autre naissance est le recueil le plus célèbre de Farrokhzâd, le dernier publié de son vivant. Avec lyrisme, ses poèmes dénoncent sans fard l'hypocrisie d'une société en quête de modernité factice, porte en éloge les émotions et le ressenti, voix de femme dans un monde qui leur est sourd. Les conflits, les doutes, mais aussi l'élan amoureux en forment le terreau fertile. Ses vers, faisant parfois référence à la poésie persane classique, ont aussi l'allure d'un chant de prisonnière où le désir ne cesse de chercher des brèches, des échappées dans un quotidien oppressant.

    Le dernier recueil de Forough Farrokhzâd, poétesse iranienne aussi célèbre que controversée

    Forough Farrokhzâd est une poétesse iranienne, personnalité célèbre dans son pays bien que très controversée car c’est une femme qui a toujours fait figure d’artiste libre et indépendante. Publié en 1963 ce recueil est sa dernière publication de son vivant, il est aussi son plus connu. Elle y évoque par un lyrisme magnifique, ses aventures amoureuses, sa solitude de femme dans un monde patriarcal, sa place sur terre, son ressenti face à une modernisation qui lui semble fausse. De ces vers se dégagent une force tranquille, et une grande lumière.

    Basile

  • Sauvagines

    Gabrielle Filteau-Chiba

    • Stock
    • 5 Janvier 2022

    Raphaëlle est garde-forestière. Elle vit seule avec Coyote, sa chienne, dans une roulotte au coeur de la forêt du Kamouraska, à l'Est du Québec. Elle côtoie quotidiennement ours, coyotes et lynx, mais elle n'échangerait sa vie pour rien au monde.

    Un matin, Raphaëlle est troublée de découvrir des empreintes d'ours devant la porte de sa cabane. Quelques jours plus tard, sa chienne disparaît. Elle la retrouve gravement blessée par des collets illégalement posés. Folle de rage, elle laisse un message d'avertissement au braconnier. Lorsqu'elle retrouve des empreintes d'homme devant chez elle et une peau de coyote sur son lit, elle comprend que de chasseuse, elle est devenue chassée. Mais Raphaëlle n'est pas du genre à se laisser intimider. Aidée de son vieil ami Lionel et de l'indomptable Anouk, belle ermite des bois, elle échafaude patiemment sa vengeance.

    Un roman haletant et envoûtant qui nous plonge dans la splendeur de la forêt boréale, sur les traces de deux-écoguerrières prêtent à tout pour protéger leur monde et ceux qui l'habitent.

    Un magnifique cri de révolte écologique

    La narratrice de Sauvagines, Raphaëlle, est agente de protection de la faune dans la forêt du Kamouraska à l’est du Québec. Convaincue par la cause écologique et animale, elle traque les trappeurs qui braconnent sur le territoire dont elle a le contrôle. Mais un jour tout dérape, de chasseur elle devient peut-être proie. Sauvagines, c’est un magnifique texte de nature writing au féminin, un cri de révolte écologique mâtiné d’un peu de thriller.

    Camille

  • Petites boîtes

    Yôko Ogawa

    • Actes sud
    • 2 Février 2022

    La narratrice de ce livre vit dans une ancienne école maternelle. Tout y est petit, au format de ceux qui autrefois la fréquentaient. Cette femme accorde en ces lieux fossiles une attention très particulière à l'une des pièces, un endroit de mémoire où sont déposées d'étranges petites boîtes.
    Parfois cette dame marche dans la nuit en compa­gnie d'un certain M. Baryton, un homme charmant pour lequel elle déchiffre des messages. M. Baryton voit clair pourtant mais ce sont les mots de son aimée qui semblent s'amenuiser sur le papier en même temps qu'elle.
    Certains soirs sur la colline, aux abords de la ville, des inconnus attendent le passage d'un souffle, d'un brin de vent. La dame de l'école maternelle sait qu'ils écoutent en pleine nature une musique inaudible pour tout autre qu'eux-mêmes, un chant issu du lointain. Une présence absente.
    Ne lisez pas les livres de Yôko Ogawa sans écouter chaque phrase, sans entendre ses mots et l'écho qu'ils produisent. Si vous leur accordez une réelle attention, leur sens se dépliera littéralement sous vos yeux.


    L'oeuvre de Yôko Ogawa est mondialement connue. Petites boîtes est son vingt-sixième livre traduit en français.

    Une expérience onirique surprenante, à la frontière du fantastique

    Yôko Ogawa nous livre par ce roman, à la frontière du fantastique, une expérience onirique surprenante. Les personnages paraissent hors du temps, de nos valeurs, flottants dans le monde vivant liés par le souvenir d’êtres aimés. Le livre commence chez la protagoniste qui vit dans une ancienne école maternelle, tout y est trop petit et elle s’y est habituée. Elle seule peut traduire pour monsieur Baryton, un homme qui ne peut parler qu’en chantant, les lettres d’amour qu’il reçoit tant l’écriture de sa bien-aimée rapetisse avec le temps. Ensemble ils se rendent à des concerts « de soi à soi », où chaque participant porte à son oreille un minuscule instrument de musique qui contient des cheveux de son enfant perdu. La vie suit son cours, décalée. Tout se passe avec une grande douceur, chaque mot compte. Un livre paisible.

    Basile

  • Ce que nous sommes

    Zep

    • Rue de sevres
    • 16 Mars 2022

    Grâce au projet DataBrain, les humains disposent à la naissance d'un second cerveau numérique où sont directement uploadées des connaissances et des expériences virtuelles plus vraies que nature. Avec de simples programmes à télécharger, apprendre de nouvelles langues ou même assimiler la totalité du savoir de l'humanité n'a jamais été aussi simple et rapide. Du moins si, comme Constant, on en a les moyens.
    Mais un jour, à la suite d'un piratage informatique, il s'évanouit et se réveille en forêt, loin de la ville protégée, en ayant perdu tout son savoir et ses souvenirs. Démuni, il est recueilli par Hazel, jeune femme vivant en marge de la société, qui va l'aider à se reconstruire et à retrouver son passé.
    Constant va donc partir sur les traces de son identité réelle et découvrir au passage les facultés extraordinaires de son cerveau... humain.

    Une vision sombre de notre société adoucie par un trait délicat et maîtrisé

    Zep, après The End et Paris 2119, interroge une nouvelle fois ce que sera notre monde de demain, et notamment l’humain augmenté. 2113, Databrain est une société qui propose à une élite la possession d’un cerveau qui permet de stocker tout le savoir nécessaire et vivre des expériences ultras augmentées. C’est le cas de Constant qui profite de toutes ces avancées jusqu’au jour où son cerveau numérique se met à bugger. Se retrouvant en dehors de ce cocon et sans traces de mémoire, il devra partir en quête de son identité et découvrir un monde détaché de toutes technologies. Une vision sombre de notre société adoucie par un trait délicat et maîtrisé.

    Marie

  • Waterlose

    Josselin Duparcmeur, Karibou

    • Delcourt
    • 2 Mars 2022

    Après son ultime défaite à Waterloo, Napoléon Bonaparte est exilé à Sainte-Hélène avec ses derniers compagnons. Pour tromper l'ennui, son ami fidèle Las Cases lui suggère d'écrire ses mémoires. Mémoires où la frontière entre réalité et imagination est plutôt ténue car cette dernière s'avère bien fertile dès qu'il est question de dragons ou de remplacer les boulets par des soldats dans les canons.

    A mourir de rire !

    Après avoir tourné en ridicule Jules César, les auteurs de Salade César s’attaquent maintenant à Napoléon Bonaparte. Et tourné en ridicule, c’est peu dire ! Exilé sur l’Île de Sainte-Hélène, prisonnier des Anglais, celui-ci entreprend de faire écrire ses mémoires en attendant de s’évader. Nous découvrons alors un Napoléon délirant, qui fait des caprices d’enfant gâté, raconte n’importe quoi, tourne l’histoire à son avantage, toujours de manière complètement absurde. C’est à mourir de rire !

    Basile

  • Les chiens pirates ; dans les griffes de Barbechat

    Clémentine Mélois, Rudy Spiessert

    • Ecole des loisirs
    • 6 Avril 2022

    Un jour de tempête, les chiens pirates découvrent un mystérieux parchemin signé Barbechat, le plus redoutable et le plus sanguinaire de tous les flibustiers. Quiconque viendra à son secours remportera gloire et fortune. Bravant tous les dangers, les chiens pirates partent à l'aventure et rien ne pourra les arrêter, pas même les mises en garde du cachalot, de la Bigoudène sympa et des sirènes qui croiseront leur chemin. Après, tout, n'est-ce pas eux les meilleurs, la terreur des cinq océans, la pire canaille ayant jamais navigué ? Alors en avant, mes gaillards, en route pour la victoire !

    Une aventure en sept chapitres à lire chaque soir de la semaine.

    Un récit aussi drôle que tendre à partir de 4 ans

    Encore une truculente aventure pour la pire canaille des mers du sud, les meilleurs, la pire terreur des cinq océans. Un prénommé Barbechat, flibustier redoutable, a jeté une bouteille à la mer et promet une belle récompense à toute personne qui lui viendrait en aide. Ni une ni deux, les chiens pirates prennent la mer et sont prêts à affronter tous les dangers. Un récit qui rebondit de jour en jour, où la tendresse, l’humour et la dérision sont encore de la partie. Les chiens pirates à découvrir au plus vite ou à retrouver dès 4 ans.

    Marie

  • Le rat, la mésange, et le jardinier

    Fanny Ducassé

    • Thierry magnier
    • 23 Mars 2022

    Il était une fois, au fond d'un grenier poussiéreux, un rat qui vivait caché. Il ne sortait pas beaucoup car il se trouvait très laid. Pourtant, un matin, alors qu'une aube laiteuse enveloppait encore les champs et les collines, le rat s'aventura hors de chez lui. Soudain, un pépiement aigu lui fit lever le nez...

    Un album magnifique à dévorer en famille à partir de 4 ans

    Quelle joie de retrouver les illustrations de Fanny Ducassé ! Un rat vivait caché dans un grenier poussiéreux car il se trouvait disgracieux, et désespérait tous les jours devant son miroir de ne pas ressembler à autre chose que lui. Un jour de cueillette, alors qu’il s’émerveillait devant la beauté d’une mésange, celle-ci l’aperçut et lui proposa de l’emmener voir le monde de plus haut… Un album magnifique à dévorer en famille à partir de 4 ans.

    Basile

  • La toute petite maison

    Michaël Escoffier, Clotilde Perrin

    • Kaleidoscope
    • 13 Avril 2022

    Arsène et Bartoli sont deux frères taquins et inséparables qui se préoccupent peu de ce qui les entoure : ils adorent se rouler dans les fleurs sauvages, tendre des pièges aux lapins et piétiner allègrement les vers de terre en comptant les points. Les coquins sont maîtres de ces bois... Après tout, qui pourrait défier deux ours ? Mais la forêt qui les a vus grandir leur réserve quelques surprises...

    Un joli conte saupoudré de magie à dévorer en famille

    Arsène et Bartoli, deux oursons taquins et gourmands, vivent dans une forêt qui les a vu grandir. Pourtant un jour, une aventure rocambolesque va leur arriver. Sous les traits de Clothilde Perrin et avec le verbe de Michael Escoffier partez en escapade au sein d’une forêt pas tout à fait comme les autres… Un joli conte saupoudré de magie à dévorer en famille.

    Camille

  • Le mage du Kremlin

    Giuliano Da Empoli

    • Gallimard
    • 14 Avril 2022

    On l'appelait le « mage du Kremlin ». L'énigmatique Vadim Baranov fut metteur en scène puis producteur d'émissions de télé-réalité avant de devenir l'éminence grise de Poutine, dit le Tsar. Après sa démission du poste de conseiller politique, les légendes sur son compte se multiplient, sans que nul puisse démêler le faux du vrai. Jusqu'à ce que, une nuit, il confie son histoire au narrateur de ce livre...
    Ce récit nous plonge au coeur du pouvoir russe, où courtisans et oligarques se livrent une guerre de tous les instants. Et où Vadim, devenu le principal spin doctor du régime, transforme un pays entier en un théâtre politique, où il n'est d'autre réalité que l'accomplissement des souhaits du Tsar. Mais Vadim n'est pas un ambitieux comme les autres : entraîné dans les arcanes de plus en plus sombres du système qu'il a contribué à construire, ce poète égaré parmi les loups fera tout pour s'en sortir.
    De la guerre en Tchétchénie à la crise ukrainienne, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi, Le mage du Kremlin est le grand roman de la Russie contemporaine. Dévoilant les dessous de l'ère Poutine, il offre une sublime méditation sur le pouvoir.

    Une plongée dans les arcanes du pouvoir russe : brûlant d’actualité et glaçant

    Le temps d’une nuit, Vadim Baranov dans le livre, Vladislav Sourkov dans la vraie vie, nous raconte comment de metteur en scène de théâtre, puis de producteur d’émissions de téléréalité, il deviendra, poussé par les oligarques de l’ère de Boris Eltsine, l’éminence grise de Vladimir Poutine. À travers sa voix, c’est une véritable plongée dans les arcanes du pouvoir russe où la désinformation et la manipulation règnent et surtout où la verticalité du pouvoir transforme la démocratie en système autoritaire. Brûlant d’actualité et glaçant.

    Marie

  • Je suis toujours vivant

    Roberto Saviano, Asaf Hanuka

    • Gallimard bd
    • 19 Janvier 2022

    Des chambres d'hôtel anonymes, sept gardes du corps, deux voitures blindées. C'est le quotidien sous haute protection de l'auteur napolitain depuis le succès phénoménal de Gomorra, son roman-enquête sur la mafia locale -la Camorra- publié en 2006. Depuis lors, sa vie a radicalement changé, mais celui qui n'est jamais plus rentré chez lui a choisi son camp:il ne se taira pas. De la crainte des voitures piégées à celle des pizzas empoisonnées, il imagine les divers scénarios de son assassinat et, évoquant son enfance, sa famille, ses ennemis, il livre un récit intime et saisissant. Le récit inédit d'une vie en sursis.

    Chroniques de la vie bouleversée de Roberto Saviano suite à la publication de Gomorra

    Depuis la publication de Gomorra où il racontait sa terre napolitaine peuplée d’ombres et de morts, Roberto Saviano vit sous protection policière permanente, soit depuis quasiment cinq mille cinq cents jours. Et pourtant, malgré la dépossession de sa vie, il a fait le choix de ne pas se taire. Sous les traits vifs et acérés d’Asaf Hanuka, dessinateur israélien, Roberto Saviano se met à nu dans cette bande dessinée. Si le lecteur de Gomorra n’avait pas saisi le renoncement individuel de Roberto Saviano à sa vie et à sa liberté au nom d’un attachement à des valeurs universelles et humanistes, le lecteur ne peut plus ici l’ignorer avec cette chronique de sa vie bouleversée. Son œuvre est nécessaire.

    Camille

  • Les longueurs

    Claire Castillon

    • Gallimard-jeunesse
    • 13 Janvier 2022

    «Tu es fermée comme une outre, me dit maman. Toute floue, Lili. Et puis fuyante. Il se passe quelque chose, dis-moi. On t'a fait un sal coup? Je peux t'aider? Je te dépose au collège?» Outre noire. Peinture. Soulages. Cours d'art plastique avec Mme Peynat en salle 2B. Concentre-toi, Lili. Trouve la solution. Il y a toujours une voie de réchappe. Les mamans savent, à peu près. D'instinct, elles devinent. À peu près. La mienne sait que dans sa fille quelque chose ne marche plus.

    Un roman nécessaire sur la pédophilie et le viol

    Claire Castillon signe un roman nécessaire destiné tant aux adolescents qu’aux adultes sur le difficile sujet de la pédophilie et du viol. Par une écriture acérée, où chaque mot est choisi, elle nous attrape dès les premières lignes et nous entraîne dans la tête de Lili, jeune fille de quinze ans sous l’emprise d’un adulte depuis ses huit ans. Une lecture vertigineuse…

    Basile

  • Les soeurs Hiver

    Jolan Bertrand, Tristan Gion

    • Ecole des loisirs
    • 16 Février 2022

    Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige. Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d'Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu'ils emportent à tout jamais dans la taïga. Lorsque l'oncle d'Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu'il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c'en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver...

    Un joli conte moderne empreint de mythologie nordique

    Depuis que la Petite Hiver a disparu, les habitants du village de Brume sont inquiets car la Grande Hiver sème le chaos et le village est menacé par les vols des trolls. L’oncle d’Alfred, Ragnar, décide d’en finir et part en expédition pour ramener les objets dérobés. Mais rien ne se passe comme prévu. Alfred qui l’a suivi à son insu devra déjouer les dangers de la forêt pour retrouver au plus vite son oncle disparu. Un joli conte moderne empreint de mythologie nordique magnifiquement illustré par Tristan Gion où magie, trolls, sortilèges sont les ingrédients pour captiver les plus jeunes à partir de 9 ans.

    Marie

  • Les abeilles grises

    Andreï Kourkov

    • Liana levi
    • 3 Février 2022

    Dans un petit village abandonné de la «zone grise», coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte: Sergueïtch et Pachka. Désormais seuls habitants de ce no man's land, ces ennemis d'enfance sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer, et cela malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit. Aux conditions de vie rudimentaires s'ajoute la monotonie des journées d'hiver, animées, pour Sergueïtch, de rêves visionnaires et de souvenirs. Apiculteur dévoué, il croit au pouvoir bénéfique de ses abeilles qui autrefois attirait des clients venus de loin pour dormir sur ses ruches lors de séances d'«apithe´rapie». Le printemps venu, Sergueïtch décide de leur chercher un endroit plus calme. Ayant chargé ses six ruches sur la remorque de sa vieille Tchetviorka, le voilà qui part a` l'aventure. Mais même au milieu des douces prairies fleuries de l'Ukraine de l'ouest et du silence des montagnes de Crimée, l'oeil de Moscou reste grand ouvert...

    Un récit ubuesque sur la situation en Ukraine

    Piégés dans la « zone grise » de la Crimée entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses survivent Sergueïtch et Pachka. Ennemis depuis leur enfance, leur vie s’organise dans le village entre la rue Chevtchenko et la rue Lénine. L’un pactise avec les Russes, l’autre élève des abeilles. Sergueïtch finira par quitter le village avec ses ruches sous le bras et embarquera le lecteur dans un roadtrip à travers le pays à la recherche d’un endroit où s’installer. Les situations sont toutes plus ubuesques les unes que les autres, de quoi faire sourire le lecteur à chaque page. Si vous n’avez jamais lu Andreï Kourkov, courez dévorer ce livre qui au détour d’un mot truculent vous apprendra bien plus sur la situation en Ukraine que n’importe quel journal télévisé !

    Camille

  • échec au destin

    Lluis Llach

    • Actes sud
    • 6 Avril 2022

    La reine Bal de Guifort, seconde épouse du souverain de Magens, est retrouvée morte au pied de son balcon. Le drame vient fragiliser une succession à haut risque pour ce royaume occitan qui doit sa survie à la protection de Rome. La reine s'est-elle donné la mort ou l'a-t-on assassinée ? Dans un thriller médiéval mené tambour battant, Lluis Llach met en scène la rivalité entre les pouvoirs spirituel et séculier dans un royaume imaginaire qui compte trois princes héritiers, deux de trop... L'occasion pour cet écrivain profondément engagé de démontrer que, même si elle revêt aujourd'hui d'autres formes, la lutte entre la croix et l'épée est loin d'être reléguée aux oubliettes de l'Histoire.

    Une intrigue palpitante dans un royaume médiéval au bord de la guerre

    L’histoire se situe à l’époque médiévale, au cœur d’un royaume au bord de la guerre. Un cri dans la nuit. La reine meurt assassinée, défenestrée. L’urgence est de prouver qu’elle ne s’est pas suicidée, car elle serait alors excommuniée avec toute sa lignée, ce qui empêcherait ses fils de succéder au roi. Le temps presse, les complotistes ne se font pas prier et, pour les devancer, le roi confie l’enquête à Orenç, le prêtre du palais royal, car il détient le pouvoir du confessionnal, idéal pour mener une enquête sans éveiller les soupçons. C’est ce dernier que nous suivrons, plongeant dans les plus grandes intrigues du palais royal, tiraillé entre son désir d’aider le roi et son devoir moral envers Dieu. Palpitant.

    Basile

  • Nettoyage à sec

    Joris Mertens

    • Rue de sevres
    • 20 Avril 2022

    François n'a pas la vie dont il rêve. Il vit seul, dans une ville où il pleut sans cesse, et travaille depuis des années comme chauffeur dans une blanchisserie sans obtenir la moindre augmentation. Ses loisirs se résument à jouer les mêmes numéros au loto chaque semaine depuis 17 ans sans résultat, et à prendre une pinte de bière fraîche au Monico où il rencontre fréquemment Maryvonne, avec qui il aimerait nouer une relation plus intime.
    Une banale livraison l'amène un jour à frapper à la porte d'une grande maison, théâtre d'une scène de crime dont les vestiges se résument en une dizaine de cadavres et un sac rempli de billets de banque. Chanceux pour la première fois, François décide de prendre le sac... et les ennuis qui vont avec.

    Un récit presque cinématographique au graphisme maîtrisé : brillant !

    Comme dans sa précédente bande dessinée Béatrice, Joris Mertens met en scène un anonyme, François, employé et livreur dans une société de pressing où ses journées semblent se répéter indéfiniment. Seules Maryvonne la buraliste qui toutes les semaines valide sa grille de loto et sa fille Romy lui permettent de sortir de cette morosité et même de rêver à la vie qu’il s’offrirait à leurs côtés si ses numéros fétiches venaient à sortir… Le récit est très cinématographique où les scènes alternent entre scènes muettes et scènes dialoguées, entre graphisme maîtrisé et réel travail de la lumière. Brillant.

    Marie

  • Hold-up sur la terre

    Leclair Lucile

    • Seuil
    • 11 Février 2022

    C'est un phénomène secret mais puissant qui transforme radicalement l'agriculture française : l'accaparement des terres. Naguère « réservé » aux pays du Sud, il se répand rapidement dans notre pays. Des grandes entreprises achètent la terre par centaines d'hectares. Elles profitent des failles de la législation, que laissent perdurer le gouvernement et le Parlement.

    Ce livre, résultat d'une enquête de plusieurs années et nourri de nombreux reportages, révèle cette mutation souterraine, que l'on peut qualifier de « hold-up ». Un hold-up qui ne se traduit pas seulement par une concentration foncière toujours accrue, mais stimule une agriculture industrielle et chimique, visant une production maximale au détriment de la biodiversité. L'arrivée des grands propriétaires fonciers prolétarise aussi les travailleurs de la terre : les paysans deviennent des sous-traitants salariés et perdent toute autonomie. Une transformation radicale se déroule, qui signifie la fin de l'agriculture traditionnelle. Est-ce vraiment ce que nous voulons ? Il faut imaginer un autre avenir, fondé sur l'écologie, la liberté des paysans, et une maîtrise de la terre au service de l'intérêt général.

    Une enquête passionnante sur l'accaparement des terres agricoles par les grandes entreprises

    Après les néopaysans et Pandémie, une production industrielle, Lucille Leclair nous offre une nouvelle enquête passionnante, riche de reportages où l’on découvre le véritable hold-up qu’est l’accaparement des terres agricoles par les grandes entreprises. Loin de l’idéal des micros fermes nourricières, le territoire français se transforme et la production agricole est modifiée. Pourtant : « aucune activité humaine, même la médecine, n’a autant d’importance pour la santé humaine que l’agriculture » (Pr. Delbert). Lucille Leclair questionne notre rapport à la terre et propose des solutions pour entraver ces phénomènes. Une enquête d’investigation à lire absolument.

    Marion

  • Le lac de nulle part

    Pete Fromm

    • Gallmeister
    • 6 Janvier 2022

    Cela fait bientôt deux ans que Trig et Al, frère et soeur jumeaux, n'ont plus de contact avec leur père. Et voilà qu'il réapparaît dans leur vie et réclame «une dernière aventure» :
    Un mois à sillonner ensemble en canoë les lacs du Canada. À la fois excités à l'idée de retrouver la complicité de leur enfance et intrigués par ces retrouvailles soudaines, les jumeaux acceptent le défi de partir au milieu de nulle part. Mais dès leur arrivée, quelque chose ne tourne pas rond, les tensions s'installent. Contrairement à ses habitudes, leur père paraît mal préparé à l'expédition, qui s'annonce pourtant périlleuse par ce mois de novembre froid et venteux. Tous les trois devront naviguer avec la plus grande prudence entre leurs souvenirs et la réalité qui semble de plus en plus leur échapper.
    Le nouveau roman de Pete Fromm est un voyage inattendu à travers les lacs du Canada où la surface glacée de l'eau sert de miroir à nos peurs, colères et espoirs.

    Un

    Al et Trig, frère et sœur jumeaux, sont conviés, après deux années de silence radio, par leur père Bill, à « une dernière aventure ». Un mois à sillonner ensemble, en canoë, les lacs du Canada. Mais un départ au mois de novembre, et une préparation beaucoup trop légère va transformer cette randonnée en véritable cauchemar. Avec sa plume toujours tout en délicatesse, Pete Fromm nous emmène dans l’intimité de ses personnages, au cœur des relations familiales. Et c’est avec plaisir qu’on retrouve les thèmes chers à l’auteur, les grands espaces, la résilience la mort, l’aventure et l’amour.

    Marion

  • La dernière saison du monde

    Simon Johannin

    • Allia
    • 5 Mai 2022

    Voici un recueil de poésie comme autant d'amulettes pour conjurer nos démons modernes. On y trouvera quantité de symboles : or, roses, rubis et serpents... Pour autant, rien d'hermétique ici. Le réel sature chaque vers de lumière, de chaleur et de vent. Mais transmuter la vie en poème n'est pas sans risque !
    Les corps vibrants côtoient les visions d'anges et de sirènes, à qui l'on offre son coeur en sacrifice. La menace du temps et de la mort plane. « Le poids des ailes que l'on porte » fait échouer les coeurs purs sur le béton.
    Depuis ses romans au romantisme électrique, on connaît l'habileté de Simon Johannin à mêler noirceur contemporaine et fulgurances lumineuses. Avec une puissance d'évocation intacte, il nous emporte ici « voir éclore l'hiver et l'été en même temps ».

    Une poésie charnelle, passionnée, et remplie de symboles

    Il y a des corps que je sais Sans les connaître Qui sont le contraire des catastrophes Qui ne font naître que la joie Avec ce nouveau recueil, Simon Johannin nous offre à lire une poésie simple et lumineuse. C’est une invitation à ouvrir les yeux sur les sensations qui nous confrontent, pour le meilleur et pour le pire. Une poésie charnelle, passionnée, et remplie de symboles, comme un bagage spirituel pour conjurer nos peurs.

    Basile

  • Primal gods in ancient times t.1

    Kenji Tsurubuchi

    • Vega manga
    • 6 Mai 2022

    Il y a longtemps, à une époque désormais oubliée, existait la contrée de Wa. Ses montagnes abritaient de nombreuses divinités vénérées par ses habitants, qui croyaient que faire des sacrifices humains à ces dieux leur apporterait bonne fortune. La dernière sacrifiée choisie, une orpheline du nom de Miyo, voit son destin changer lorsqu'un ascète du nom d'En No Ozuno lui propose de devenir sa disciple. Après une rencontre avec une version future d'elle-même, elle décide de changer sa destinée et de rejoindre l'ascète et son autre disciple, Zenki. Leur périple les fera voyager entre le monde divin et le monde humain, à la rencontre des différentes divinités régnant sur la contrée. Nous suivrons notre héroïne, à chaque étape de son voyage initiatique, circulant de village en village à la recherche de divinités mais surtout de sa destinée...

    Les amoureux de Ghibli, version Mononoké ou Chihiro, et les amateurs de récits initiatiques seront comblés par ce titre aux rebondissements étonnants et réjouissants.

    Une nouvelle série manga captivante qui nous fait voyager dans le passé auprès des dieux et des déesses

    Avec ce premier tome d’une nouvelle série qui s’annonce captivante, partez aux côtés de Miyo et ses deux compagnons, son maître l’ascète En No Ozuno capable de voyager entre les dimensions et un autre disciple, Zenki, à l’histoire pour le moins inquiétante. À une époque très reculée de l’humanité, où les dieux et déesses habitent encore les montagnes, nos compagnons vont partir à leur rencontre au péril de leur vie afin d’obtenir des informations et de puissants artéfacts qui aideront l’ascète à accomplir son objectif encore bien mystérieux. À partir de 12 ans.

    Basile

  • Le concours de cabanes

    Camille Garoche

    • Little urban
    • 6 Mai 2022

    La finale du concours mondial de cabanes arrive à grandes pattes ! Vous voici conviés par une grue globe-trotter pour un voyage au coeur des arbres les plus fascinants. Les enfants du monde entier ont rivalisé d'ingéniosité pour imaginer la plus incroyable des cabanes. À noter qu'il est possible de voter en fin d'album pour sa cabane préférée.

    Attention, vous aurez sûrement envie de construire une cabane !

    Comme chaque année, les enfants du monde entier participent au Concours de cabanes. Cette année les enfants ont été particulièrement inspirés, cela ne va être facile de les départager. Cabane du camphrier, cabane du Cyprès des marais mexicains, cabane du chêne ou encore cabane du baobab, prenez un peu de hauteur et faites jouer votre imagination sur la canopée. Un album qui invite petits et grands à la rêverie. Mais attention, vous aurez sûrement envie de construire une cabane ensuite. À vos scies, marteaux et clous ! 

    Camille

  • Le musée des contradictions

    Antoine Wauters

    • Editions du sous sol
    • 4 Mars 2022

    Un recueil de 12 nouvelles aussi farouches que poignantes sur notre capacité à douter

    Prix Goncourt de la Nouvelle 2022, Le musée des contradictions est une ode à la liberté. Antoine Wauters y donne tour à tour la parole à un vieil homme évadé d’un EHPAD, des jeunes confinés en excursion illicite à la mer, ou encore une femme qui regrette sa maternité. À travers ces douze « discours » aussi farouches que poignants, c’est toute une société qui se livre, s’interroge ou s’indigne sur sa place dans un monde aux repères fugaces. Un texte à la fois politique et poétique, qui sublime ce que nous avons de plus humain en nous : notre capacité à douter. 

    Clara

  • Les nuits bleues

    Multon Anne-Fleur

    • L'observatoire
    • 5 Janvier 2022

    Dans les rues d'un Paris déserté, la narratrice avance la peur au ventre et la joie au coeur : c'est chez Sara qu'elle se rend, pour la toute première fois. Les premières fois, les deux amantes les comptent et les chérissent, depuis leur rencontre, les messages échangés comme autant de promesses poétiques, le désir contenu, jusqu'à l'apothéose du premier baiser, des premières caresses, de la première étreinte. Leur histoire est une évidence. Débute une romance ardente et délicate, dont les héroïnes sont également les témoins subjuguées. La découverte de l'autre, de son corps, de ses affects, l'éblouissement sensuel et la douce ivresse des moments partagés seront l'occasion d'apprendre à se connaître un peu mieux soi-même. Anne-Fleur Multon redonne ses lettres de noblesse et d'humanité au roman d'amour et nous entraîne dans les dédales d'une passion résolument joyeuse, souvent charnelle et parfois mélancolique, mais toujours étourdissante.

    Le témoignage essentiel et étourdissant d'une rencontre amoureuse entre deux femmes

    Avec Les nuits bleues, Anne-Fleur Multon signe un témoignage essentiel : celui d’une rencontre, lumineuse et charnelle, entre deux femmes dans un Paris confiné. Au fil des pages, ce texte autobiographique nous fait revivre la naissance du sentiment amoureux et du désir, des premiers soubresauts aux déflagrations les plus intimes. Un roman étourdissant, dans un style résolument moderne et d’une infinie poésie. 

    Clara

  • Sermilik : là où naissent les glaces

    Simon Hureau

    • Dargaud
    • 20 Mai 2022

    À 18 ans Max a décidé de quitter Marseille pour s'installer sur la côte Est du Groenland. Dans le village isolé de Tiniteqilaaq où il habite depuis trente ans, il a appris des Inuits leur mode de vie particulièrement rude, à l'aune d'une nature aussi magnifique qu'impitoyable. Un parcours quasi-initiatique, fait de moments intimes ou épiques, dont Max a confié le récit à Simon Hureau. L'auteur de L'Oasis nous propose ici la biographie d'un homme ordinaire qui a choisi de vivre son rêve dans l'un des endroits les plus inhospitaliers de la planète...

    Les paysages du Groenland magnifiés par les aquarelles de Simon Hureau : dépaysement garanti

    Après nous avoir conté la renaissance de son jardin dans L’oasis, Simon Hureau nous embarque en voyage aux côtés de Max Audibert, qui, à peine adulte, quitte sa ville natale de Marseille pour rejoindre le Groenland de l’est et accomplir son rêve : chasser le phoque. L’adaptation pour un non inuit relève de la ténacité tant le climat est redoutable et où le moindre faux pas peut coûter la vie. Mais Max Audibert est déterminé et finira même par œuvrer pour la transmission des savoirs- faire ancestraux de la culture inuite. La nature et les paysages sont de toute beauté et sont magnifiés par les aquarelles de Simon Hureau. Dépaysement garanti.

    Marie

empty