Richard Marnier

  • Richard Marnier propose ici un catalogue de magnifiques robots aux super pouvoirs. Pour chaque robot, une version réalisée avec des objets de récup' et une version dessinée. Mais aussi une description détaillée : durée de vie, autonomie, attaque, défense, vitesse etc.
    Quand le moulin à poivre se transforme en lance-roquettes, l'effet est garanti dans tout l'espace intersidéral.
    À la manière de Christian Voltz, Richard Marnier propose des sculptures faites d'objets insignifiants, récupérés par-ci, par-là, et décuple leur utilité en les transformant, à l'inverse, en robots aux pouvoirs démesurés. À ces sculptures répondent des sérigraphies «vintage» qui mettent en en situation les cyber-créatures.
    Il raconte ici à plusieurs niveaux comment se construit l'imaginaire et comment il grandit dans cet espace infini commun au créateur et à l'enfant.
    La dizaine de robots imaginés par Richard Marnier fait l'objet d'une exposition qui connaît un succès galactique.

  • Emma et Lino ont fait une trouvaille étonnante au grenier, aujourd'hui...
    Ils ont trouvé un gros trousseau de clefs.
    Un beau prétexte pour partager avec leur papi.
    Entre souvenirs et imaginaire, les deux générations se prennent au jeu.
    Ces clés ont définitivement plus de pouvoirs que celui d'ouvrir des portes !

  • Trois petits cochons, de retour du marché, rencontrent le loup et se font voler leur pizza...Un agneau, rentrant de l'école, croise un vieil ogre jaunâtre aux doigts rougis par du coulis de fraises des bois qui lui dérobe ses petits pains...Un petit garçon lui, se fait piquer les feuilletés au fromage de sa grand' mère. Une sorcière passait par là... Tous ces petits-là vont-ils se laisser faire ? Eh bien non !

  • Pipiou

    ,

    Pipiou est un petit poussin.
    Il découvre le monde qui l'entoure.
    Ici, un seau. Il est grand et il fait bien sombre au fond...
    Mais poussé par sa curiosité, Pipiou va dedans. Tout au fond, il fait si noir !
    Pipiou dépassera-t-il ses peurs ?

  • Pendant la guerre, la pluie tombe, la rivière coule, les herbes poussent, le vent souffle, les oiseaux sifflent. les nuages volent, les taupes creusent, le tonnerre gronde, le soleil brille, les enfants jouent. Comme si de rien n'était...

  • "Voici ma ville, une ville sans surprise et sans histoire. Dans mon quartier, chaque maison a une porte, deux fenêtres et un toit rouge, bien régulier. Chaque porte a une poignée et une serrure bien huilée. Chaque fenêtre est encadrée de deux volets gris, bien épais." Ainsi commence la lecture de cet ouvrage sur la tolérance, l'anticonformisme, le droit à la différence, la mixité, l'ouverture sur le monde et les autres...
    Car si dans cette ville triste rien ne se passe et tout se ressemble, voilà qu'un des voisins laisse sa lumière allumée. Scandale ! Heureusement, un matin, l'Intrus s'en va... La maison s'abîme et il faut bientôt la raser. Mais voilà notre voisin de retour ! Plus de maison, plus rien... Alors avec tout ce qu'il a ramené de ses voyages, il se reconstruit une demeure... incroyable ! Passé l'étonnement des voisins, les critiques diverses, tout le monde s'y fait.
    Un peu de bleu aux volets par ci, un poil de rouge par là...

  • Tout le monde connaît l'histoire du Petit Cheperon rouge...
    Ici, Richard Marnier et Aude Maurel décident de nous raconter l'histoire à travers les émotions ressenties par le Cheperon rouge. On peut ainsi raconter l'histoire unquement en regardant le Chaperon Rouge. Subtil jeu de mots et d'images. Une autre approche d'un classique bien connu.

  • Voyez-vous ?

    ,

    Un livre-devinette pour découvrir les formes et voir l'invisible.

    Chaque forme (CARRÉ, ROND, RECTANGLE OVALE...) cache un animal ou des animaux.
    Le lecteur doit trouver l'astuce, pour les rendre visibles. Et évidemment, on est surpris !

    Résultat, on s'amuse à chercher, on imagine et on attend la suite !

  • Que de bruit ! Regardez, ce sont tous ces guerriers aux cris plus terribles les uns que les autres. Ils se battent et l'énergie qu'ils y mettent est à la hauteur du bruit qu'ils produisent. De l'autre côté, il y a ces deux plumes (d'indien sans doute). Elles se rapprochent mais restent baignées d'un silence étonnant. Intrigués par ce silence, nos guerriers interrompent leurs jeux bruyants et s'approchent...
    Ils découvrent deux indiens, en effet, qui s'embrassent délicatement. A la vue de ces deux amoureux, nos guerriers fondent et leur petite voix intérieure leur crie soudain de montrer l'amour qui se cache au fond de leurs personnages. Tous repartent à leur nouvelle quête avec énergie !

  • Le livre propose une succession de «devinettes» en noir et blanc et une réponse en photo à la page suivante. Ce livre-jeu permet avec beaucoup d'humour de développer l'imaginaire de l'enfant.

  • Vieux Renard s'accorde un repos bien mérité. Après tout, il a suffisamment chassé pour lui et les siens. Jeune Loup vient secouer son vieux compère. La journée vient juste de commencer, le renard doit la mettre à profit : chasser 5 poules et 1 coq pour créer un poulailler et vendre les oeufs produits. Pendant que les poules pondent, il peut toujours chasser jusqu'à la nuit. Mais pourquoi donc ? Pour vendre toute la viande, pardi ! Et pouvoir ainsi s'offrir les services d'un gestionnaire de poulailler qui lui permettra de doubler la taille de cette entreprise. Et avec tous les oeufs vendus, il pourra bien sûr embaucher des chasseurs, pour vendre encore plus de viande et acheter une ferme, si rentable qu'il pourra s'offrir la forêt, la région et même le pays entier en devenant le roi. Tout cela, et même plus, pour pouvoir enfin se reposer... Pour le vieux renard, c'est du tout cuit : franchement, NON MERCI !

  • Le début :
    D'habitude, dans un album de compète, il y a un héros ou une héroïne extraordinaire :
    Un personnage courageux, beau et rusé, souple comme une anguille, plus fort qu'un grizzli et souvent très intelligent...

    Dans cet album-ci, il y a quatre copains.[...] On comprend vite que l'album que l'on a dans les mains ne ressemble en rien à un album de compète : Pas de super héros/héroïne, pas d'accéssoires épatants (genre épée légendaire ou lampe magique), pas non plus de monture ébouriffante, de paysages grandioses, pas de quête ou de super-pouvoirs, pas d'obstacles, de monstres à terrasser, pas de dragon à écrabouiller.
    Et surtout, à la fin d'un album de compète, le héros triomphant écrase sa victime, savoure sa victoire, puis n'ayant plus rien à faire, il s'ennuie.

    Alors que dans notre histoire, il y a 4 copains qui se partagent quelques vieux trombonnes, des bouts de ficelles et des morrons ; on se déplace en basket dans un petit coin de verdure banal, on ne sait pas trop quoi faire au milieu des abeilles, des guêpes et des orties. Les combat se font à coup d'épée et de boucliers qui se brisent...
    Mais surtout, à la fin de notre histoire, nos quatre héros repartent toujours... vers de nouvelles aventures !

  • Il était une fois un renard, un loup et un ours, qui se promenaient en forêt. En chemin, ils découvrirent un appétissant rayon de miel. Si les 17 courtes histoires de cet album commencent toutes ainsi, aucune ne finira de la même façon.

  • On pourrait comparer Maman Phoque à un éléphant dans une boutique de porcelaine !
    Elle promène Bébé Phoque dans la poussette. Il est endormi.
    Mais la ville est bruyante !
    Le bûcheron fait hurler sa tronçonneuse, Le jardinier pousse sa bruyante tondeuse, Le maçon fait tourner sa bétonnière, Le chauffeur de bus fait vrombir son moteur, La police passe toute sirène hurlante, Et Maman Phoque sauve toujours la situation en proposant une solution (silencieuse) de rechange.
    La lime à ongles pour le bûcheron, les Ciseaux à la place de la tondeuse, du dentifrice pour le maçon et... un CD pôur les policiers !
    Tout le monde entend alors une berceuse. Et tous s'endorment, sauf...
    ... Bébé phoque qui vient de se réveiller et qui pleure très fort.

  • Baliverne est un sssserpent facétieux qui a faim. Alors il va faire preuve de beaucoup de fantaisie pour arriver à sssses fins. Devinerez-vous quel animal il imite? Sssseule la taupe ne tombera pas dans sssson piège! Bah oui! Elle n'y voit rien!

  • En pleine période de Coupe d'Europe, on ne peut échapper à quelques matchs... Celui-ci, c'est à vous de le commenter ! Au lecteur d'y mettre le ton. Il suffit de se laisser guider par le texte haut en couleurs de Richard Marnier et les illustrations d'Aude Maurel...

  • Mais où se trouve le Petit Chaperon Rouge ?
    Et le grand méchant loup, où se cache t-il ?
    Un téléphone portable s'invite dans un conte et passe de main en main, jusqu'à l'heure du goûter...
    Un bel hommage à toutes les mères-grand.

  • Un frère et sa soeur gambadent tranquillement. Quand le grand frère dépasse les barrières...« Viens avec moi de l'autre côté », dit-il à sa petite soeur...! Mais la petite se souvient de ce que son papa lui a dit : « Il y a le loup, derrière les barrières... ». Elle résiste. Mais pas longtemps! Les arguments de son frère ont eu raison de ses peurs. ! Les voilà donc qui s'enfoncent dans la forêt ! Très vite, une voix s'élève derrière eux : « Je t'entends. » Mais le grand frère se targue d'être bien plus fort et rusé que le loup... Ce qui donne à sa petite soeur une confiance sans limite en son grand frère. Si bien que quand le loup sort de sa cachette, la demoiselle défie le loup. Mais évidemment le loup est plus fort et les deux jeunes chevreaux sont pris au piège. C'est le grand frère qui perd confiance et ne sait pas du tout comment se sortir des griffes du loup.
    À moins qu'un ours, un lion et un renard ne passent par là...

  • Petit lapin fait une dôle demande aujourd'hui :
    " - Maman, j'en ai assez de ce terrier riquiqui, assez des épinards en boite ! Je veux courir dans les champs et dévorer des choux bien frais... " Maman Lapin comprend bien que son petit va partir. Inquiétude, complicité, mauvaise foi, négociations, le départ de ce lapin est une vraie pièce de théâtre.

    Pour le retenir un peu plus, sa mère lui fait miroiter tous les dangers Qui l'attendent, là, dehors. Pour le protéger elle le charge un peu plus à chaque fois.
    Un parapluie pour le protéger de la pluie, un bonnet et une écharpe pour le protéger du froid (même si maman Lapin est d'accord, il ne fait pas froid), une trousse à pharmacie, un bâton.

    Petit Lapin arrivera-t-il à sortir du terrier pour aller découvrir le monde ?

  • Pipiou : quel appétit ! Nouv.

    Notre petit poussin PIPIOU est de nouveau face à un problème crucial.
    Il a une faim de loup !
    Le voilà donc à la recherche de nourriture.
    Il trouve d'abord un beau caillou.
    Mais quand il croque dedans, BEURK ! C'est vraiment pas bon.
    Quel supplice, il faut trouver autre chose.
    Un peu plus loin, il trouve...une branche !
    Miam ! Mais cette branche n'est pas bonne non plus.

    GRRR... Il faut repartir à la recherche d'un mets délicieux...

    Et là, quelle aubaine ! Une belle fraise des bois.
    Mais Pipiou est bien trop petit. Impossible d'y goûter.

    Il se creuse la tête. Ça y est ! Il a une idée.

    Pipiou arrivera-t-il à goûter cette magnifique fraise des bois ?

  • Retour au Moyen Age avec cette histoire épique. La belle princesse se morfond dans son château. Elle est retenue prisonnière par un énorme dragon. Un jour, un preux chevalier débarque et, sûr de lui, mène un combat sans merci contre le dragon. Mais au moment où le combat se termine, il est pris d'une envie pressante qui l'oblige à abandonner son combat (et la princesse)... Alors que celui-ci se débat avec son armure pour faire pipi, un nouveau chevalier lui passe devant le nez pour libérer la princesse... Mais dernier moment, celui-ci est aussi pris d'une envie pressante. Voilà nos deux chevaliers dehors, la princesse toujours prisonnière. Débarque alors un plombier qui entre tranquillement dans les toilettes du Château. Il en ressort fièrement et déclare : "- Ca y est ! s'écria le plombier, la chasse d'eau est réparée !". La princesse se précipite sur le trône. Elle peut enfin se soulager tranquillement... Le dragon félicite le plombier et sans combat le déclare gagnant. Et voilà comment la princesse fut libérée... Elle épousa le plombier et le dragon fut chargé de faire les soudures. Quant à nos deux compères chevalier, à force de bricoler leurs armures, ils finirent par inventer... La fermeture éclair ! Ils purent ainsi se soulager avant chaque combat et remporter victoire à chaque fois !

empty