Jbe Books

  • Sentir est un voyage qui touche à tous nos sens, et aussi la première aventure menée par Ryoko Sekiguchi en territoire liquide : le vin de Champagne. Tout commence par sa rencontre avec Hervé Deschamps, septième Chef de caves de la Maison Perrier-Jouët depuis 1811, qui lui dévoile ses passions, ses exigences de perceptions et ses rêves. Avec son regard vif et sensible, le chef de cuisine Pierre Gagnaire se joint à la conversation, partageant son aptitude pour faire naître des goûts et des sensations à partir du vivant et du présent. L'ouvrage est rythmé par la précieuse complicité du botaniste Marc Jeanson, à la tête de l'herbier du Museum d'Histoire Naturelle, qui associe sensations et plantes.

  • Sunset cocktails

    Guillaume Aubry

    Boire le coucher de soleil dans toutes ses nuances, transformer la contemplation en expérience physique : c'est le défi que s'est donné l'artiste Guillaume Aubry. Pour y parvenir, il a fait appel à un mixologue de renom, Sterling Hudson, qui a su développer avec finesse les nuances visuelles et gustatives du soleil qui disparaît peu à peu derrière l'horizon. Ce livre en français rassemble les recettes des 12 cocktails proposés, ainsi qu'un essai de Guillaume Aubry et une préface de Ryoko Sekiguchi.

  • Un dîner fermenté

    Enoki

    Ce petit livre en français rassemble les 8 recettes d'un dîner organisé autour de la fermentation. Le collectif d'artistes Enoki engage en effet un cycle de dîners qui associent les pratiques artistiques, scientifiques et alimentaires. Il propose ici un dîner fermenté en compagnie des artistes, des scientifiques, et des acteurs de l'alimentation de demain. Pour comprendre et réaliser, de l'apéritif au dessert, 8 recettes fermentées.

  • Pour Kenneth Goldsmith, l'environnement digital et les pratiques contemporaines d'écriture et de lecture ont bouleversé la littérature et notre rapport au texte. Nous sommes confrontés à une quantité inédite de textes et de langages considérés comme non-littéraire : le traitement de texte, les e-mails, les messages courts et la pratique des réseaux sociaux nous offrent la possibilité d'aller au-delà de la création de nouveaux textes. En plus d'expliquer le concept d'écriture non créative, qui est aussi le nom de son cours populaire à l'Université de Pennsylvanie, Goldsmith lit le travail des écrivains qui ont relevé ce défi. Brillante traduction de François Bon.

  • La mer imaginaire

    Collectif

    Catalogue de l'exposition La mer imaginaire sous le commissariat de Chris Sharp à la Villa Carmignac en 2021. Vingt-huit artistes sondent les modes d'exposition du monde animal subaquatique rêvé et menacé.

  • Une fille comme toi

    Jan Baetens

    De 1955 à 1965 le cinéma a vécu sous une autre forme, le ciné-roman-photo. Chaque nouveau film paraissait sous ce format hybride, reprenant les codes formels du roman-photo et intellectuels du cinéma. Issu des archives de Jan Baetens, Une Fille comme toi est un ciné-roman-photo au second degré : une collection privée de plus de 1.500 magazines a été remixée, de manière à créer l'équivalent fictif d'un film qui n'a jamais existé, mais dont on reconnaît pourtant toutes les images.

  • Marylin Minter, all wet

    Collectif

    Cet ouvrage est publié à l'occasion de la double exposition Marilyn Minter / Betty Tompkins : Deux icônes au MO.CO, Montpellier Contemporain à l'été 2021. Photographe autant que peintre - Marilyn Minter a réalisé des shootings de mode pour Tom Ford et Jimmy Choo, parmi d'autres - ses compositions d'une sensualité décadente et pop exploitent le vocabulaire de la photographie et de la publicité. Elles proviennent de clichés préalablement réalisés par l'artiste, mettant en scène des modèles derrière des plaques de verre mouillées et embuées, retravaillés sur Photoshop afin de créer des images composites.
    Ces collages photographiques de corps idéalisés, irréels, aux couleurs saturées, servent de référence pour des tableaux longuement travaillés, comportant de nombreuses couches de vernis sur métal. Cette peinture translucide, souvent appliquée directement avec les doigts, rend les tableaux à la fois hyperréalistes et luisants, leur donnant une profondeur qui contraste avec la planéité des gros plans.

  • Cet ouvrage est publié à l'occasion de la double exposition Marilyn Minter / Betty Tompkins : Deux icônes au MO.CO, Montpellier Contemporain à l'été 2021. Betty Tompkins est connue pour ses toiles grand format Fuck Paintings, une série commencée en 1969, représentant l'acte sexuel, dont les images sont extraites de photos pornographiques et qui fut censurée de nombreuses fois, notamment en France en 1973.
    Formée à la Syracuse University à New York à l'époque de l'expressionnisme abstrait, Tompkins porte autant d'attention à la forme et au langage qu'à l'image explicite qu'elle s'approprie. Ainsi, c'est de manière formaliste, abstraite et minimaliste que l'artiste aborde la sexualité et le désir.

  • Publié à l'occasion du 30e anniversaire du Printemps de septembre, cet ouvrage aborde, à travers l'histoire de la manifestation, quelques-unes des questions essentielles qui ont nourri et animé le champ de l'art contemporain ces 30 dernières années. Afin de dresser cette réflexion, ont été conviés des chercheurs, penseurs et commissaires qui puisent leurs références dans l'histoire du festival. Régis Durand, premier directeur artistique du festival, s'entretient avec l'historien et critique d'art Michel Poivert, permettant de resituer l'apparition de la photographie plasticienne. Jean-Max Colard analyse la « véritable fièvre festivalière » qui s'est emparée du paysage culturel à l'aube du XXIe siècle. Evelyne Toussaint examine l'importance de la notion de lieu dans l'art contemporain ainsi que dans la programmation du Printemps de septembre, analysant quelques oeuvres du festival qui ont invoqué ce thème. Isabelle Gaudefroy interroge des artistes et acteurs des Soirées Nomades dont cette « image vagabonde » est issue, faisant naître un témoignage en forme de récit choral. Enfin, Christian Bernard étudie la redéfinition des usages expositionnels des collections des musées par les artistes, dont la démarche de critique institutionnelle a permis un profond renouveau de la forme et de la pratique de l'exposition.

  • Anglais Kim jong-il looking at things

    Jo O Rocha

    Kim Jong Il Looking at Things est l'un des Tumblr monothématiques les plus suivis. Suite ininterrompue de photographies du Dear Leader nord-coréen en train de regarder des choses, cette série fascine par sa rigueur formelle et applique le comique de répétition au petit dictateur à lunettes noires.

  • Emporte la mer avec toi

    David Horvitz

    De "Écris une lettre à la mer" à "Goûte la mer sur la peau d'un autre" en passant par "Laisse la mer entrer en toi" ou "Ecoute la mer aussi près que possible", l'artiste David Horvitz propose ici une série de consignes poétiques liées à l'univers marin en réponse à l'exposition La Mer Imaginaire conçue par Chris Sharp à la Fondation Carmignac. Avec une grande économie de moyens et une approche ouverte à tous, il nous pousse ainsi à interroger de manière onirique notre façon d'être au monde et d'interagir avec lui.

  • La plus vaste opération d'appropriation du comics le plus connu au monde. Peanuts minus Schulz : (Le travail distribué comme pratique organisationnelle) est la plus vaste opération de réécriture de strips issus de la série Peanuts de Charles Schulz. Plus de 30 strips ont été soumis aux imaginaires de plus d'un millier de micro-travailleurs de vingt pays différents par le biais de plates-formes de travail digital avec pour consigne de dessiner le strip à la main en appliquant une variante visant la réappropriation du strip sur le fond et/ou la forme. Le dispositif inédit de fragmentation, d'appropriation, puis de ré-assemblage des références de notre héritage culturel ouvre le champ du story-telling à la vision périphérique d'un précariat interconnecté... et donne des résultats drôles et inattendus.

  • L'éditeur Jean Boite poursuit sa collection Follow Me, qui met intelligemment l'internet en livre. Le compte Instagram « Sad Topographies » recense les vrais lieux aux noms les plus tristes de Google Maps. Ces cartes réunies par Damien Rudd sont agencées dans ce livre comme un atlas qui permettrait un voyage réel à Divorce Beach, Suicide Bridge, Useless Islands, Hopeless Way ou Disenchantment Bay, et elles sont accompagnées de légendes poétiques, drôles et acides de Cécile Coulon.

  • Anglais Are you here ?

    Hans Ulrich Obrist

    Hans Ulrich Obrist est un marathonien des discussions effrénées avec des artistes, architectes, scientifiques, penseurs, écrivains. Les éléments de langage qu'il accumule offre un lexique générique dans lequel il pioche tour à tour des mots ou des expressions qui sont autant des ponctuations vocales que des exclamations de style. Are you here? compile pour le première fois les dessins au tampon que HUO compose depuis des années. Parfois rendus illisibles, ces leitmotivs viennent noircir presque l'intégralité de la page à la suite de performances proches de la transe. Cette pratique que l'on peut rapprocher de la stéréotypie est un exutoire pour l'auteur, un moment durant lequel il fait appel, à la manière d'un chamane, aux éléments de langage qui sont les siens.

  • Touch The Sky With Your Eye est un livre d?artiste pour enfant conçu par le plasticien américain David Horvitz. Prenant la forme d?un abécédaire bilingue, il offre au jeune public de se familiariser avec 26 mots et notions en anglais et français.

  • Against Translation est un texte inédit de Kenneth Goldsmith, proposé ici en huit langues, dans huit livres rassemblés sous coffret - anglais, français, espagnol, allemand, chinois, japonais, russe et arabe. L'auteur y évoque les impasses et les insuffisances de la traduction, cette « approximation du discours qui produit un nouveau discours » et lui oppose la notion de déplacement, un phénomène né de la mondialisation.

  • Poetic? Poétique ? rassemble pour la première fois l'intégralité de la production de poésie conceptuelle de l'artiste français Bernar Venet. Cette somme de 140 « poèmes » commencée en 1967 alors qu'il arrive à New York, tour à tour en français, en anglais et/ou en langage mathématique, constitue l'une des premières pierres d'un glissement littéraire majeur : l'écriture non créative, clé de voûte de notre rapport au texte à l'heure numérique. Cette anthologie est introduite par Christian Bernard, éclairée par un texte critique de Mathieu Copeland et par un essai de Véronique Perriol. L'ensemble est complété par la mise à disposition d'un corpus inédit de poèmes sonores de l'artiste sur UbuWeb.

  • Anglais A, a novel

    Derek Beaulieu

    A, A Novel est un livre d'Andy Warhol, publié en 1968, qui retranscrit 24h de l'acteur Ondine. Les conversations récoltées à l'aide d'enregistreurs à cassette accrochés au cou sont ensuite transposées par des étudiants sténographes. Derek Beaulieu est un poète, éditeur et anthologiste canadien. Son travail d'écriture est salué comme l'un des plus radicaux et stimulants. Ici, il propose un déplacement radical du chef d'oeuvre controversé de Warhol, une traduction qui joue entièrement sur l'effacement. Sur chaque page de l'oeuvre originale, il efface scrupuleusement le texte, ne laissant que les marques de ponctuation, les didascalies et les onomatopées. a, A Novel est un projet inédit initié par les éditions Jean Boîte, un objet graphique qui poursuit ainsi l'exploration des formes les plus stimulantes d'écriture non-créative.

  • Anglais 1 the road

    Ross Goodwin

    Ross Goodwin est un développeur d'intelligences artificielles (IA) qui a créé et entrainé AI Wordcar, un réseau de neurones artificiels qu'il a installé dans une Cadillac aux côtés de nombreux appareils d'enregistrement (son, vidéo, GPS...). Ensemble, ils se sont lancés dans un road trip américain, sur l'itinéraire de Jack Kerouac dans Sur la route, laissant AI Wordcar écrire et décrire toutes ses perceptions numériques dans un long poème en prose. AI Wordcar offre ainsi le premier véritable livre écrit par une IA, qui nous happe dès la première phrase, au moment où le voyage commence : It was seven minutes to ten o'clock in the morning, and it was the only good thing that had happened. Enraciné dans les traditions de la littérature américaine, du journalisme gonzo et de la recherche en Intelligence Artificielle, cet ouvrage impose une réflexion neuve sur la place et l'autorité de l'auteur à l'ère des machines.

  • Pour sa deuxième année d'ouverture, la Fondation Carmignac a invité la commissaire Chiara Parisi qui a imaginé une exposition, « La Source », puisant son inspiration dans l'architecture de la Villa et l'île de Porquerolles. Deux axes majeurs de la collection sont explorés dans un jeu de vis-à-vis : le corps féminin (Egon Schiele, Sarah Lucas, Roy Lichtenstein, Thomas Ruff...) et l'abstraction (Gerhard Richter, Theaster Gates, Susan Rothenberg...). Intégralement constitué de photographies in situ de Luc Boegly, le catalogue déploie un parcours en image très immersif, ponctué de textes d'artistes inédits. Au milieu de l'ouvrage, neuf poèmes de jeunesse de Roy Lichtenstein offrent au lecteur une approche neuve et essentielle de l'artiste.

  • Change the name of the days est un livre d'artiste. Il propose 32 leçons et courtes consignes poétiques comme des unités d'enseignement élaborées par David Horvitz, artiste et père, avec l'aide de sa fille de 5 ans. Dans la tradition des livres d'action conceptuels, David Horvitz a créé un long poème nous invitant à plonger dans les profondeurs de l'imaginaire. Jouer et apprendre avec la notion de "guide someone through the sounds of the world around you" et découvrir l'immatérialité des éléments qui constituent le monde.

  • Anglais Théorie

    Kenneth Goldsmith

    Sous la forme d'une ramette de papier, cet ouvrage réunit 500 textes - poèmes, pensées et courts récits - de Kenneth Goldsmith, figure majeure de la création new-yorkaise contemporaine, professeur d'Uncreative Writing à l'Université de Pennsylvanie.

  • De l'amour de Franck Leibovici est une tentative d'organisation de la production littéraire amoureuse à l'heure numérique. Le premier volet reprend le genre épistolaire de la « prisonnière espagnole » qui sévit depuis le 16ème siècle en Occident et qui se retrouve de nos jours sous la forme de ces sollicitations non-désirées de jeunes femmes qui envahissent les boites mail. Franck Leibovici s'emploie ici à répondre systématiquement à ces e-mails en s'imposant un protocole d'écriture. Les trois autres chapitres trouvent leur matière première dans une application de rencontres, un forum de compte-rendu de rencontres amoureuses, ou dans la retranscription phonétique d'une scène de sexe. Franck Leibovici trouve dans ces plateformes la matière à une écriture non créative ambitieuse et souvent drôle.

  • Cross Examination met en scène 33 oeuvres de la Tia Collection qui portent la forme, le symbole ou l'idéologie de la croix. Le livre propose une déambulation inédite par la reproduction des oeuvres à leur échelle réelle, offrant au lecteur un voyage intime et immersif dans ces chefs-d'oeuvre contemporains. On y retrouve entre autres des oeuvres de Jean Fabre, Alice Schille, Antoni Tapiès, Gilbert & George, etc.

empty