Asiatheque

  • Découvrir la russie

    Evelyne Enderlein

    L'ouvrage Découvrir la Russie est à la fois un livre de référence et un manuel. Il se propose de fournir, sous forme condensée, les informations de base sur le pays russe, les multiples facettes de sa culture et les principaux domaines de la vie nationale. Il présente les caractéristiques géographiques, humaines, culturelles et civilisationnelles, se concentrant sur les données objectives et fondamentales pour comprendre chacun des domaines abordés. Son usage permet à l'utilisateur d'acquérir un solide fond de connaissances générales et, s'il le souhaite, d'approfondir ensuite ses sphères d'intérêt.
    Le livre est présenté sous forme bilingue, ce qui en constitue toute l'originalité et lui confère son caractère unique. Les textes russes, écrits dans la langue littéraire standard, permettront à l'apprenant de se familiariser avec les tournures syntaxiques et les unités lexicales propres à la réalité abordée. Celle-ci est concrétisée par de multiples illustrations et photographies originales en couleur.
    L'ensemble comprend 61 articles répartis au sein de grandes thématiques :
    La nature - la population - les villes de la Russie européenne et sibérienne - la vie politique - la culture - la société - l'économie - les médias.
    Les auteurs, enseignants-chercheurs français et russes, se sont efforcés de dégager pour chaque sujet les éléments les plus caractéristiques, écartant toute prise de position tendancieuse, souhaitant susciter l'intérêt plutôt que la polémique.
    L'ouvrage s'adresse aux étudiants francophones, aux apprenants bilingues, aux Français travaillant en Russie, bref, à toute personne intéressée par le pays, désireuse d'approfondir ses connaissances par une meilleure compréhension de son actualité et de son histoire et, concurremment, d'améliorer ses compétences linguistiques.

  • 80 mots de l'Inde

    Kamdar Mira

    Raconter l'Inde par ses mots, leur histoire, leurs connotations, leur usage dans le quotidien et leur importance au regard des grands enjeux qu'affronte la société indienne contemporaine, mais aussi dire comment cesmots ontmarqué l'auteureà différentsmoments de sa vie, voici ce que Mira Kamdar a fait dans la chronique « Le mot de l'Inde », publiée dans la revue Courrier International entre 2009 et 2014.
    L'ouvrage 80 mots de l'Inde présente une sélection de ces mots, et en ajoute d'autres afin de raconter la culture, la société, la spiritualité, la politique et le fabuleuxmonde naturel de l'Inde.Chaquemot donne lieu à une réflexion qui jette un trait de lumière sur une civilisationvieille de plusieursmillénaireset sur une république qui, tant bien que mal, fraye son chemin de pays émergent dans ce 21e siècle si compliqué.
    À goûter à petites doses ou à dévorer d'affilée, 80 mots de l'Inde apporte des réponses originales et pertinentesaux interrogationsdes lecteurs curieux de découvrirl'Inde d'hier et d'aujourd'hui.

  • Le pashto est la langue des pashtounes qui sont au nombre de plus de 50 millions de par le monde.
    Dans les pays francophones, l'étude du pashto n'est plus limitée aux milieux académiques depuis quelques décennies et nombre de journalistes, d'étudiants, de travailleurs humanitaires et d'agents gouvernementaux se sont mis à l'apprendre. Par ailleurs, les Afghans qui vivent dans les pays francophones et ceux qui, en Afghanistan et au Pakistan, veulent apprendre le français sont de plus en plus nombreux. Aussi le besoin d'outils de référence est-il grandissant.
    Après avoir publié le Dictionnaire général pashto-français de Wardag Akbar en 2015, l'Asiathèque a donc décidé de poursuivre sa démarche en publiant ce Dictionnaire général français-pashto du même auteur.
    Est en préparation un manuel de français à l'intention des pashtophones.
    En ciblant un double public (francophone et pashtophone), Wardag Akbar a sélectionné plus de 41 000 mots. Chaque mot est suivi de ses caractéristiques grammaticales et les verbes sont précédés d'un numéro qui renvoie au tableau des conjugaisons fi gurant dans l'ouvrage. Les pluriels irréguliers des noms et des adjectifs sont donnés entre parenthèses.
    Wardag Akbar, se consacre depuis de longues années à faire progresser dans les communautés francophones et pashtophones la connaissance de leurs langues respectives. Il a bénéfi cié dans sa préparation du dictionnaire de l'aide de Matteo De Chiara, maître de conférences au département de pashto de l'Inalco, et des conseils d'Ahmad Wali Achakzai, qui travaille sur les versions en ligne de dictionnaires plurilingues et monolingues.

  • Troisième de la série, ce manuel a été conçu pour le niveau de Licence 2 du Département des études chinois de l'INALCO et fait suite à la Méthode de chinois deuxième niveau, utilisée en année de Licence 1 de ce même établissement, et à la Méthode de chinois premier niveau qui part du niveau débutant. Les trois volumes peuvent être utilisés en cours collectifs ou en autodidacte. Au terme de l'étude de ces trois volumes, l'apprenant connaîtra environ 1 500 caractères et 3 200 mots, et sera capable de communiquer à l'oral et à l'écrit sur des sujets concernant la vie quotidienne et la société contemporaine chinoise. (niveau B2 du CECR) Le manuel est composé de 12 leçons qui se divisent en trois parties, la première centrée sur l'oral, la seconde sur l'écrit et la troisième sur la grammaire et le vocabulaire. Deux leçons de révision, situées en milieu et en fin de manuel, permettent de faire le point sur les connaissances acquises. Les enregistrements audio (174 pistes, plus de 8 heures d'écoute), accessibles piste par piste par QR codes dans le livre, sont également téléchargeables au format mp3 ici, ainsi que les corrigés des exercices oraux et écrits et que la transcription des enregistrements au format pdf.

  • Puisant dans les littératures tibétaine et chinoise, dans les récits des voyageurs et dans les travaux de nombreux chercheurs, Rolf Alfred Stein (1911-1999) présente ici la foisonnante richesse de la civilisation du Tibet sous ses différents aspects : habitat et populations, histoire, organisation sociale, religion et coutume, arts et lettres. Son propos est de donner, à travers un choix de sujets, de documents et de faits, une vue générale et significative qui permette au lecteur d'appréhender un univers où sacré et profane se mêlent en chaque geste, en chaque son, en chaque voyage.

    L'ouvrage, publié d'abord en 1962, puis revu par l'auteur en 1987, constitue un livre de référence particulièrement précieux en une période où les Tibétains voient le maintien de leur mode de vie ancestral et de leurs particularités culturelles gravement menacé.

  • Vocabulaire chinois premier niveau est un cahier d'exercices qui se situe en complément à la Méthode de chinois premier niveau publiée à L'Asiathèque mais qui a pour vocation d'être utilisé aussi par tous les apprenants débutants utilisateurs d'autres méthodes.
    Ce cahier d'exercices est jalonné de conseils et de rappels. Il prend en considération une des spécificités du chinois : la disjonction entre l'écrit et l'oral.
    Il utilise seulement les 500 premiers caractères les plus usuels, issus d'une sélection restrictive, et vise à faire travailler sur un millier de mots, eux aussi parmi les plus fréquents, à travers un large panel d'exercices qui permet de mieux reconnaître la catégorie grammaticale, le sens et le contexte d'emploi des mots nouveaux en suivant une progression contrôlée, quantifiée et raisonnée.
    Il ne s'agit pas ici de bombarder l'apprenant de listes de vocabulaire qu'il ne pourra pas maîtriser, mais de lui faire mieux connaître les mots rencontrés au fur et à mesure.

  • Cet ouvrage propose de croiser les regards de quelques-uns des meilleurs spécialistes du Cambodge et d'artistes qui se sont réunis lors du colloque international, « Images du Cambodge : mythe, histoire et mémoire » qui s'est tenu les 10 et 11 avril 2015 aux Archives nationales, pour marquer les quarante ans du génocide cambodgien. Les chapitres de ce livre interrogent successivement les mythes et les survivances des ruines d'Angkor, les processus mémoriels, ainsi que les formes visuelles qui se créent aujourd'hui au Cambodge.
    L'identité cambodgienne se construit entre deux pôles extrêmes : d'un côté la splendeur d'Angkor, mythe toujours vivant inspirant depuis le XIXe siècle une création littéraire et cinématographique, et de l'autre l'horreur des années khmères rouges qui a fait voler en éclats toutes les garanties symboliques. Dans cet entre-deux, l'équilibre est fragile et incertain. Les procès des anciens dirigeants Khmers rouges offrent une occasion unique d'appréhender de l'intérieur les mécanismes d'un appareil génocidaire. Car l'excès d'oubli au nom de la réconciliation nationale a pour effet de gommer en grande partie les traces du régime khmer rouge. Le mutisme et l'amnésie collective ne favorisent pas la paix sociale, mais risque au contraire d'encourager le danger d'une répétition du passé, tout en ruinant pour les Cambodgiens le sentiment de posséder une histoire et un monde communs. L'immense majorité de la population cambodgienne a difficilement accès à sa propre mémoire. Dans un travail d'archive vital et en plaçant la question de l'Histoire et la brisure identitaire au coeur de leur réflexion, les chercheurs et les artistes agissent pour contrer cet effacement du passé.

  • La Méthode de grec moderne offre à l'apprenant une formule entièrement remaniée réunissant en un seul volume le contenu des deux volumes des éditions précédentes. Elle donne les clés pour utiliser correctement les formes de la langue en adoptant un rythme d'apprentissage progressif : phrases simples, vocabulaire volontairement limité (environ 750 mots), mais nombreuses variations et retours constants sur des points vus antérieurement.
    Les mots grecs, et spécialement les verbes, comportent beaucoup de formes qu'il faut maîtriser. Pour cela, on doit avoir rencontré, non pas nécessairement beaucoup de mots, mais toutes les formes usuelles dans tous les contextes.
    La Méthode de grec moderne a pour principe que l'on ne peut vraiment assimiler que ce qui est d'abord compris. Elle est basée sur une acquisition raisonnée et progressive en partant des formes les plus simples afin de faire acquérir les automatismes phonétiques et morphologiques qui permettront de « fonctionner » en grec.
    Il est accordé une importance toute particulière à l'accentuation que l'on repérera par le biais d'une série de règles. De nombreux exercices sont proposés pour déjouer les mauvaises habitudes de prononciation.
    Toutes les leçons sont organisées de la même manière. Dans la partie grammaire on fournit tous les tableaux de morphologie, la syntaxe et éventuellement les points d'accentuation nécessaires au dialogue. Puis on donne le nouveau vocabulaire groupé en fonction de la morphologie : noms, adjectifs, verbes et conjonctions. Le dialogue qui suit est constitué de petites unités sémantiques séparées. La leçon se conclut par un thème qui permet de consolider les nouvelles connaissances et de s'exercer à l'expression écrite.

  • Les Kurdes occupent une région stratégique, depuis toujours à la croisée des empires et objet de convoitise. Héritiers d'une riche tradition culturelle, ils n'ont pas hésité à prendre les armes à maintes reprises pour défendre leur territoire, leur mode de vie et leurs valeurs. Aujourd'hui, ils apparaissent plus que jamais comme des acteurs incontournables de la stabilité régionale.
    Le présent ouvrage constitue un témoignage historique de premier ordre décrivant dans une langue simple l'organisation sociale et les traditions du peuple kurde : structure de la famille et des villages, rôle des femmes, code de conduite - notamment à la guerre -, déroulement des grandes fêtes et cérémonies, ou encore questions relatives à la religion, aux croyances et à la divination.
    /> Il présente les valeurs traditionnelles si chères aux Kurdes et permet de comprendre les fondements historiques de leur pugnacité si souvent admirée - ou crainte - par l'opinion internationale.
    Traduit du kurde (kurmandji) par Joyce Blau et Sandrine Alexie, ce texte du mollâ kurde Mahmoud Bayazidi (1797-1859).
    Constitue le premier document en prose jamais écrit dans cette langue, ainsi que l'un des rares témoignages de l'intérieur sur le mode de vie des Kurdes, détaillant aussi bien les aspects jugés favorablement par l'auteur que ceux qu'il réprouve.
    Joyce Blau est professeur émérite de langue et de littérature kurdes. Membre de l'équipe de recherche « Monde iranien » du CNRS, rédactrice en chef de la revue Études kurdes, elle est l'auteur de nombreux ouvrages sur la langue, la littérature et la civilisation des Kurdes.
    Sandrine Alexie est écrivain et traductrice. Auteur de romans sur le Kurdistan mythique, médiéval ou contemporain, elle a également traduit Mem et Zîn d'Ahmedê Khanî, chef-d'oeuvre de la littérature classique kurde.

  • Nombre de scientifiques, médias, philosophes et artistes de toutes sensibilités se font régulièrement l'écho d'une réflexion menée depuis quelques décennies sur le devenir de notre planète. Notre monde serait entré dans une nouvelle ère où l'activité humaine serait devenue la force dominante du système géologique terrestre : l'ère de l'Anthropocène.
    Adoptant une approche écocritique, Gwennaël Gaffric aborde ici le traitement littéraire des questions écologiques à Taiwan. Il centre son étude sur les oeuvres de Wu Ming-yi (né en 1971), figure majeure des scènes littéraire, artistique et militante taïwanaises, dont plusieurs nouvelles et romans ont été traduits en français, parmi lesquels les Les Lignes de navigation du sommeil (You Feng, 2013), L'Homme aux yeux à facettes (Stock, 2014) et Le Magicien sur la passerelle (L'Asiathèque, 2017) mais il s'attache à élargir son propos en mettant en perspective et en dialogue des textes d'autres auteurs taïwanais contemporains, ainsi que des réflexions philosophiques proposés par des penseurs issus de plusieurs disciplines et de tous horizons géographiques, d'Asie, d'Europe et d'ailleurs.
    Citons parmi les points développés dans cette étude : De la littérature de la nature à l'écopoétique ; Wu Ming-yi et le nature writing : poétique de l'eau ; problèmes écologiques et environnementalisme à Taiwan ; nommer, classer et administrer les vivants ; réinventer le temps et l'espace. Une bibliographie extensive et trois index achèvent de faire de ce livre un ouvrage de référence.

  • Ce dictionnaire qui compte près de 26 000 entrées est conçu pour être précis et pratique. Il ne fournit aucun « équivalent » grec sans en traduire le sens exact et sans en caractériser le niveau de langue, y compris de façon négative. Y figurent des néologismes et des locutions de la langue d'aujourd'hui qui n'apparaissent pas dans les autres dictionnaires français-grec. Les spécificités du grec par rapport au français sont nettement indiquées : opposition entre animés et inanimés, entre action qui se fait et action réalisée, aspect verbal. L'utilisateur y trouvera les données morphologiques sans lesquelles le plus riche des vocabulaires est inutilisable pour un francophone. Les problèmes d'accentuation sont pris en compte. Les entrées sont structurées par catégories grammaticales, ce qui en facilite beaucoup la consultation.

  • plus de vingt siècles de sagesse tibétaine.
    a l'aide de dessins, de photos, de poèmes ou de textes anciens, cet ouvrage nous explique la philosophie, la religion, l'histoire et les coutumes du pays des neiges.

  • Linguiste de terrain et polyglotte, Nicolas Tournadre propose avec Le Prisme des langues une réflexion générale sur le langage, la diversité des langues et la complexité linguistique, illustrée d'innombrables exemples saisissants.
    Pour succéder à la première édition de 2014, la deuxième édition propose :
    - un plus grand nombre de langues abordées (près de 40 supplémentaires), - des développements sur les langues romani et les langues inuit, - des ajouts sur le genre grammatical et la féminisation des noms, - des exemples plus nombreux sur la relation entre le type de syntaxe et les ambiguïtés sémantiques, - des remaniements au texte présentant l'alphasyllabaire guèze.
    « Tout polyglotte et amoureux des langues devrait posséder le Prisme des langues.
    Pour la première fois peut-être sous cette forme, un linguiste propose une vaste réflexion sur les langues du monde dans un ouvrage accessible au plus grand nombre et qui fera date. Cette réflexion s'est nourrie de l'expérience du terrain (notamment du Haut Plateau tibétain et de l'étude des langues tibétiques) et de la connaissance, à divers degrés, de plus de vingt langues appartenant à huit familles différentes (Nicolas Tournadre appartient à cette espèce trop rare de linguistes-polyglottes). Volontairement modeste dans son expression mais ambitieux sur le fond, le Prisme des langues démonte bon nombre d'idées reçues sur les langues et le langage, en même temps qu'il remet en cause des thèses linguistiques ayant pignon sur rue. Le tout avec une sérénité et une maestria qui rendent ses démonstrations implacables. » (Blog de Nicolas Ragonneau, Assimil)

  • Pour favoriser la compréhension auditive et l'expression orale, c'est la ligne directrice de ce livre, qui s'accompagne d'un riche enregistrement sonore (QR codes à l'intérieur du livre et téléchargement audio sur le site). Utilisé au cours de l'année d'initiation de l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), il précède la Méthode de chinois, deuxième niveau (L'Asiathèque, Nouvelle édition 2017) conçue pour la Licence 1 de cet établissement. Basé sur une approche communicative, ce manuel de première année en chinois offre une compréhension de la langue à travers non seulement des leçons de grammaire et de vocabulaire, mais également une pratique orale. Le livre couvre un éventail de situations telles que comment se présenter, raconter une expérience, se situer au cours d'une conversation, etc. La logique de la langue est également enseignée à travers les règles de la syntaxe, les constructions lexicales et la structure, des personnages. La deuxième partie de chaque leçon est consacrée à l'apprentissage des caractères chinois (environ 30 par leçon). Chacune des quatorze leçons est divisée en deux parties, l'une axée sur la pratique orale, l'autre sur l'écriture (apprendre environ 30 caractères, étudier un texte et faire de l'exercice). Les leçons de révision fournissent une mise à jour régulière des connaissances acquises. Les réponses aux exercices écrits peuvent être téléchargées gratuitement sur le site de L'Asiathèque (www.asiatheque.com).

  • L'ancien président de l'association Amitié franco-afghane témoigne de la tradition d'accueil chez les Afghans. Il décrit les spécificités du mode de vie en Afghanistan et propose des conseils aux visiteurs étrangers pour des rencontres dans le cadre familial ou officiel, en ville ou à la campagne.

  • Littérature de la voix.
    En ce début de XXIe siècle, en Asie du Sud et du Sud-Est, mais aussi en Asie dit Nord, en Asie centrale, an Proche-Orient et en Afrique, il est des sociétés traditionnelles toujours vivantes où l'aède, ce sage-poète-musicien, chante le récit des transgressions, des épreuves et des hauts faits d'un héros et d'une héroïne.
    Bien souvent, cette épreuve initiatique, cette crise au coeur de l'histoire que l'épopée dénoue et apaise, chante la quête d'une épouse.
    Elle déploie en outre un monde total, une réalité vivante, un ensemble de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, les attitudes psychologiques et émotionnelles qui en émanent. Elle nous donne à entendre tout cela par la grâce de la poésie, de la musique, et parfois de la danse.
    Ce livre présente d'abord le chant en palawan et, en regard, la traduction en deux langues de diffusion, le français et l'anglais, puis une analyse interprétative de l'épopée dans ces deux langues.
    L'ouvrage est illustré par huit photos et divers documents relatifs à la musique.
    Il est accompagné par un CD de 45 minutes du chant de l'époque.

empty