Reliefs Editions

  • RELIEFS ; volcans

    Reliefs

    Dossier "VOLCANS" : Approche transversale : quand la terre tremble, La naissance d'un volcan, Des hommes et des volcans, Volcans sous marins Hors dossier : Correspondance - Atlas des astéroïdes - Cartes géographiques anciennes (New York, 1908 ; Nature in Descending Regions, 1931 ; The Histomap, 1931) - Héros hier - Héroïnes aujourd'hui Chai Jing, Gunhild Anker Stordalen, Susan Solomon, Ellen D. Jorgensen, Elodie Bernard, Joséphine Bacon) - Entretien avec Allain Bougrain-Dubourg (journaliste, réalisateur, producteur et président de la LPO - Portfolios de Rinko Kawauchi et Naoya Hatakeyama - Aparté avec Nastassja Martin (anthropologue spécialiste des peuples du Grand Nord) - Article sur les migrations climatiques (François Gemenne, chercheur en science politique) - Article sur l'histoire du safran (Eric Birlouez, ingénieur agronome) - Planches naturalistes - Trésors photographiques - Rubrique Roche - Portrait d'Aldo Leopold par Valérie Chansigaud (historienne des sciences et de l'environnement) - Récit illustré - Agenda culturel - Poème Auteurs : Dossier "VOLCANS" : Hors dossier : Allain Bougrain-Dubourg (journaliste, producteur et réalisateur, président de la Ligue pour la protection des oiseaux), Nastassja Martin (anthropologue, spécialiste des peuples du Grand Nord), François Gemenne (chercheur en science politique), Eric Birlouez (ingénieur agronome), Valérie Chansigaud (historienne des sciences et de l'environnement, spécialiste de l'histoire des relations entre l'espèce humaine et la nature).
    Illustrateurs : Olivier Bonhomme, Djilian Deroche. Et aussi : Rinko Kawauchi, Naoya Hatakeyama

  • Nous voilà confrontés aux extrêmes de la conscience : d'un côté, ce sentiment de toute-puissance, puissant levier de la négation des limites ; de l'autre, cette perception accrue de notre appartenance au vivant, et donc de notre fragilité, qui encourage à repenser de manière plus raisonnée notre inscription dans les écosystèmes, mais peut aussi entraîner certains dans une angoisse, un rejet fataliste et désespéré de la civilisation.
    Comment vivre entre ces deux contraintes et quels discours adopter pour envisager un futur ni technolâtre, ni apocalyptique ? Une meilleure conscience de notre appartenance au vivant, alliée à la mobilisation des savoirs, pourrait-elle donner un espoir ?

  • Dédiée à la nature, à l'aventure et à l'exploration, Reliefs invite des chercheurs, écrivains, photographes ou historiens à nous raconter les mondes d'hier et de demain dans un esprit de curiosité permanent Dossier « DÉSERTS » : Articles au long cours, entretien avec Philippe Frey, extraits littéraires illustrés, panoramas : espèces en danger, plus grands déserts du monde, conseils de lecture, films et musique.
    Hors dossier : Atlas des comètes, cartes géographiques anciennes, héros d'hier et d'aujourd'hui, entretiens avec François Couplan et Baptiste Morizot, portfolios de Zhang Kechun et Thomas Ruff, histoire du piment, planches naturalistes, trésors photographiques, portrait d'Alexandre de Humboldt, agenda culturel, correspondance, poème et récit illustrés.

  • Dédiée à la nature, à l'aventure et à l'exploration, Reliefs invite des chercheurs, écrivains, photographes ou historiens à nous raconter les mondes d'hier et de demain dans un esprit de curiosité permanent.

  • Dossier « LACS » : Articles au long cours (géographie, environnement, biodiversité, géopolitique...), entretien, extraits littéraires illustrés, infographies, conseils de lecture, films et musique...
    Hors dossier : Atlas du Soleil, cartes géographiques anciennes, héros d'hier et d'aujourd'hui, entretien avec Valérie Masson-Delmotte, portfolios d'Alec Soth et Wolfgang Tillmans, aparté avec Bruno Latour, histoire de la tomate, planches naturalistes, trésors photographiques par Thimothy O'Sullivan, portrait de Rachel Carson, agenda culturel, correspondance, poème et récit illustrés.

  • La vie animale existe grâce aux interrelations présentes au sein de chaque individu, entre individus, entre populations, entre espèces, entre peuplements, entre écosystèmes. L'espèce humaine y est totalement intégrée, quelles que soient les évolutions technologiques survenues ces derniers siècles. Imaginer pouvoir s'y soustraire ne correspond pas à la notion de vie, et nous empêcherait même de prendre la juste mesure du risque que représente l'effondrement actuel de la biodiversité.

  • Scientifiques, sociologues et philosophes ouvrent une réflexion sur la place de l'histoire naturelle dans les débats qui agitent la société contemporaine.

  • Ces cinq carnets Animaux aquatiques complètent la collection Eau. Ils portent le nom d'animaux vivant près des rivières, des fleuves, des torrents, des étangs ou encore des lacs. Ils reprennent des illustrations naturalistes du XIXe siècle.
    On retrouve une illustration en première de couverture et une présentation de l'espèce en quatrième.
    Dos carré cousu, papier de création, impression offset Pantone noir.
    L'éperonnier malais ou « éperonnier de Hardwicke » est une espèce de faisan endémique de la péninsule malaise. L'éperonnier vit dans les forêts primaires de basse altitude et niche dans les sous-bois denses, souvent à proximité des rives de cours d'eau riches en petits palmiers.

  • Dossier «FLEUVES» : Articles au long cours (géographie, environement, biodoversité, géopolitique...), entretien, extraits littéraires illustrés, infographies : espèces menacées des rivières, conseils de lecture, de films, de musique...

  • Publiée sous forme de collection annuelle, Reliefs est la première revue dédiée aux grands voyageurs, explorateurs et aventuriers, d'hier comme de demain.
    Après une collection 2016 consacrée à l'exporation des dernières frontières, Reliefs consacre son année 2017 à la découverte des deux côtés de l'horizon : le CIEL et la MER.
    Un premier numéro CIEL : à la rencontre des aventuriers du Ciel ; au coeur des conflits marquants de l'histoire dans l'immensité de cet espace céleste ; à la découverte des nuages, cyclones, vents, ou aurore boréales.
    Et autour de ce dossier central, un aparté avec le britannique Sir Ranulph Fiennes, l'histoire des îles prisons, par Michel Pierre ; une pérégrination sur les routes du thé, par Eric Birlouez.
    />

  • Diasporas

    Collectif

    La violence de l'histoire contemporaine a fait apparaître plus que jamais le déplacement, l'apatrie. En ont découlé une littérature et une parole de l'exil qui ont bouleversé et marquent dorénavant les pays d'accueil.
    Rendant compte de la diversité des situations, cet ouvrage à plusieurs voix examine les récits de demandeurs d'asile, interroge les romans de Vassili Axionov et de Jean Malaquais, explore les réseaux de sociabilité intellectuelle et littéraire liés aux diasporas.
    Cette réflexion sur la retranscription et la douleur - notamment la mémoire des juifs polonais en France et en Israël - offre une vue complexe de l'imaginaire des langues et des fictions identitaires. De l'exil au cosmopolitisme, la parole des diasporas objective dans la conscience universelle nostalgie et deuil des origines, comme elle alimente le fantasme de la continuité.

  • Anthologie de textes, pour la plupart inédits en français, de la philosophe polonaise disparue fin 2010. Barbara Skarga, encore étudiante, s'engage dès 1939 dans l'AK, armée secrète polonaise pour combattre l'occupant allemand.
    Lors de l'entrée en Pologne de l'armée Rouge, en 1944, elle est arrêtée, comme la plupart de ses camarades.
    Elle a 25 ans, dont 5 dans la Résistance, en tant que chargée des communications de l'AK. Reconnue coupable de fascisme et de « haute trahison à la patrie soviétique », le nouvel occupant, elle est condamnée à 10 ans de Goulag et la relégation perpétuelle en URSS.
    Rentrée en Pologne en 1955, elle se consacrera au développement d'une philosophie de la liberté inaliénable malgré les pires contraintes.

  • Dans la lignée de la revue, une collection de beaux carnets ancrés dans l'univers Reliefs, à emporter avec soi dans ses aventures. Un objet soigné, un papier offset haut de gamme ligné et vierge, un marquage or sur la première de couverture. Une déclinaison en carnet de la revue Reliefs et de son univers reprenant le dessin de Clément Vuillier et un extrait littéraire de la revue.

  • Revue reliefs - numero special massif central Nouv.

  • Revue reliefs n 13 - prairies Nouv.

  • Cahier vegetal - plantes potageres Nouv.

  • Cahier vegetal - dessins de fleurs Nouv.

  • Revue reliefs - vivants - numero special Nouv.

  • Le Manuel de polémique part du principe que le lecteur ne sait rien de « Rhétorique », ce qui permet au grand public d'entrer en matière sans complexe.
    Le livre propose des encarts, des détours, des digressions contrôlées, invitant le lecteur à porter son regard sur tel ou tel aspect de la discipline ; ces passages « bon enfant » (les « dialogues véritables » sont souvent drôles, voire très drôles) rendent plus séduisant le parcours en soi ardu, et tentent de stimuler la curiosité.

    Manuel de polémique fait le tri entre les concepts hérités de la tradition qui ne méritent pas qu'on s'y attarde, et ceux qui, au contraire, organisent la discipline. Il prétend avoir, dans la présentation des contenus, une progression pédagogique qui permet 1) au quidam sans bagage universitaire d'entrer en matière sans se sentir snobé, mais plutôt avec le sentiment d'être encouragé, stimulé et 2) aux enseignants de trouver nettes pour l'enseignement de l'argumentation aux jeunes gens.

    Manuel de polémique comprend une généreuse succession d'exercices (corrigés et commentés) accompagnant et approfondissant la progression théorique, ce qui permet au lecteur-apprenti d'éprouver son savoir, de vérifier si le concept présenté a été assimilé ; bonne partie de ces exercices invitent le lecteur-apprenti à mettre en jeu le savoir accumulé dans un contexte authentique (moments polémiques tirés d'archives radiophoniques suisses).

  • Deuxième numéro de la revue portant les couleurs de la Sorbonne. Place de la Sorbonne s'attache à offrir aux lecteurs ce qu'il y a de meilleur parmi les diverses esthétiques et les différentes sensibilités représentées sur la scène poétique contemporaine.
    Elle a aussi une vocation internationale. D'abord parce que chaque livraison présente des textes de poètes étrangers, dans leur langue originale et en traduction, et ces poètes seront du monde entier ; mais la revue cherche également à toucher des lecteurs bien au-delà des frontières françaises.

  • Il est des noms d'auteurs, d'hommes politiques qu'on juge inutile de définir. Leur appartenance à un patrimoine culturel implique des références immédiates et la simple évocation de leurs patronymes fait surgir les mânes de l'Histoire qu'elle soit littéraire, culturelle, ou artistique, intimement associée à de hauts lieux porteurs de mémoire. Pourtant, si l'on observe mieux ces « Grands » ou ces hauts lieux de création, on découvre que leur image et leur fonction ne sont pas irrémédiablement figées dans le patrimoine mais au contraire que leur mythe est souvent plastique et varie selon les contextes et les intentions de ceux qui veulent les donner en héritage. De fait, l'élaboration et la conservation du patrimoine mettent en présence et en oeuvre le groupes d'influence et les rapports de forces significatifs de l'élite de la société au sein de et pour laquelle elle a lieu. Ainsi, le « champ » patrimonial est un territoire éminemment social dont la justification, officiellement esthétique lorsqu'il s'agit des arts, est tributaire pour une grande part d'influences plus ou moins dissimulées qui impliquent l'intervention du politique et du juridique. Cette mobilité des figures et des lieux patrimoniaux et la manière dont ils peuvent s'associer ou se dissocier suscitent bien des questions qu'il est nécessaire de poser, en ce début du xxie siècle « fou de patrimoine ».

  • Parce qu'elle mêle création et commentaire, la revue Place de la Sorbonne occupe une place à part parmi les revues de poésie. Elle est à la fois un lieu indispensable de découverte de ce qui s'écrit de neuf en poésie, et un outil sans équivalent pour lire des textes qui passent souvent pour peu accessibles.

    Le n°4 de Place de la Sorbonne propose à la fois de nombreux textes de création et de substantiels commentaires offrant de précieux éclairages sur la création poétique contemporaine, en France et dans le monde.

empty