Tete Premiere

  • Quiconque a suivi la révolte étudiante aura noté la dérive sémantique, l'utilisation du langage à des fins partisanes, le détournement linguistique qui s'est joué (et se jouera encore).
    L'idée nous est venue d'un dictionnaire un peu railleur qui reprendrait ces termes ou expressions en leur donnant le sens pas toujours avoué qu'on voulait bien leur coller.
    De la mauvaise fois ? Nous en sommes capables aussi, mais nous savons la doser, la nuancer, l'exposer avec humour.
    Évidemment, nous choisissons notre camp : celui des étudiants. Contre la hausse, peut-être même pour la gratuité.
    Contre la loi spéciale aussi, bien sûr. Bref très «carré rouge».
    Ce dictionnaire irrévérencieux permet de mieux comprendre cette révolte et ses enjeux. Il représente un point sur les événements du primtemps 2012, mais ouvre la porte au dialogue : c'est la raison pour laquelle le lettrage sur la couverture est composé d'une superposition de rouge et de vert qui, une fois mélangés, donne du gris, couleur de la nuance !

  • Ovni de la contre-culture québécoise des années 1960 et 1970, Emmanuel Cocke s'éteint en Inde, en 1973, à l'âge de 28 ans, laissant derrière lui une oeuvre littéraire comportant quatre romans et un recueil de nouvelles de science-fiction érotico-psychédélique. Cinéaste, romancier, journaliste et musicien, Cocke demeurera toutefois méconnu après son décès prématuré.
    À travers des témoignages, photos et extraits d'articles et de documents inédits, C'est complet au royaume des morts retrace l'époque et la vie de ce cascadeur de l'esprit arrivé au Québec en 1965, obsédé par la mort et fanatique de Mailer, Vian, Burroughs, Fellini, Gauvreau et Charlebois.

empty