Mots du libraire

  • Terrasses ou Notre long baiser si longtemps retardé

    Laurent Gaudé

    Coup de coeur

    Une odyssée bouleversante contre l'oubli, pour célébrer la vie

    Dans ce texte magnifique, Laurent Gaudé donne voix à tous ceux qui de près ou de loin ont traversé la tragédie du 13 novembre 2015. Rendez-vous amoureux, retrouvailles de frangines, passants venus prêter main forte, infirmières rappelées d’urgence, secouristes devant procéder au tri des victimes, policiers du raid en intervention… Autant de situations d’anonyme marquées par le Hasard transformant leur vie à jamais. L’écriture poétique et le lyrisme si propre à Laurent Gaudé offrent un récit bouleversant qui se lit d’une traite en apnée embarquant le lecteur dans une véritable odyssée contre l’oubli, célébrant plus que jamais la vie. Attention petit chef-d’œuvre?!

    Marie

  • Monique s'évade

    Edouard Louis

    Coup de coeur

    Un roman chargé d'amour et d'admiration sur le courage d'une femme

    3 ans après Combats et métamorphoses d’une femme, retour aux côtés de Monique, la mère d’Edouard Louis, décidée à prendre la fuite une bonne fois pour toutes. Empêchée depuis toujours par la pauvreté de sa classe et la violence des hommes, elle décide à 55 ans, coûte que coûte, de conquérir sa liberté. La notion de coût n’est pas anodine : tout au long de ce roman gorgé d’espoir, s’esquisse une réflexion d’une grande justesse sur ce qui permettrait aux femmes d’échapper à la fatalité de leur destin. Toujours pertinente un siècle après Virginia Woolf, la fameuse chambre à soi se doit, d’après l’auteur, d’être accompagnée d’un chèque pour garantir la liberté. Un roman chargé d’amour et d’admiration sur le courage d’une femme dont les épreuves n’ont pas su ternir la lumière.

    Clara

  • Traverser les forêts

    Caroline Hinault

    Coup de coeur

    Un roman au style aussi sublime que tranchant sur l'entraide et la survie

    Une immense forêt, et trois portraits, trois femmes. Alma est une migrante syrienne forcée de traverser cette forêt étouffante, sauvage, habitée, malgré les assauts des militants d’extrême-droite qui les traquent pour les ramener dans la violence à leur point de départ. Nina citoyenne à qui l’inconnu fait peur, pour qui les migrants sont le souci de trop, opère malgré tout un revirement à 180°C après la désillusion de ne pas pouvoir vivre en ville grâce à sa seule beauté, et part avec son jeune fils occuper la maison familiale, au beau milieu de ces bois. Enfin Véra, une journaliste biélorusse engagée, enragée, s’oblige à se retirer du monde pour se recentrer sur elle-même et fuir les combats qui la détruisent. Toutes trois se retrouveront liées par cette forêt, poussées par l’entraide ou la survie. Un roman d’une cruelle actualité, au style aussi sublime que tranchant.

    Basile

  • Relier les rives : Sur les traces des morts en Méditerranée

    Carolina Kobelinsky, Filippo Furri

    Coup de coeur

    Une réflexion sensible sur la valeur des vies dont la mort ne compte pas

    Chaque année, le port de Catane est le théâtre d’un sinistre défilé : celui des bateaux, partis de l’autre côté de la Méditerranée, avec à leur bord des milliers de personnes qui rêvent d’une vie meilleure. Parmi les arrivants, les morts accompagnent souvent les vivants, dans une indifférence et un anonymat qu’un petit groupe local de bénévoles de la Croix-Rouge cherche à combattre. A travers des échanges avec celles et ceux qui œuvrent au quotidien pour permettre de redonner une dignité dans la mort à des personnes dont la dignité a été bafouée dans la vie, les auteurs développent une réflexion d’une grande justesse sur le deuil et sa nécessité pour mener une existence qui compte, à égalité des autres existences. Car, finalement : quelle est la valeur des vies dont la mort ne compte pas?? Un texte sensible, qui trouve un écho tout particulier à Calais et qui pointe du doigt les difficultés, mais aussi la volonté inaliénable d’un ensemble et le refus de l’oubli.

    Clara

  • Ne t'excuse pas

    Mahmoud Darwich

    Coup de coeur

    De magnifiques poèmes empreints de nostalgie et de sagesse

    « La poésie, mon ami, est cette nostalgie inexplicable qui fait d’une chose un spectre et d’un spectre une chose. » Mahmoud Darwich est un immense poète palestinien, et probablement un des plus grands poètes arabes contemporains. La réédition de ce recueil d’une grande délicatesse est une occasion de plus de lui rendre hommage. Ces magnifiques poèmes sont empreints de la nostalgie des souvenirs d’enfance, de la contemplation de ses voyages, des fragments de sa vie… et irradient d’une sagesse et d’une sérénité riches. À lire et à partager, particulièrement dans ces moments où le monde a besoin de la poésie pour respirer.

    Basile

  • Une BD très bien vulgarisée pour retrouver notre pouvoir d'agir face à l'urgence climatique

    Iris-Amata Dion est docteure en sciences de l’atmosphère et du climat. Un jour, elle fait la rencontre de Xavier Henrion, dessinateur et vendeur de glaces à ses heures perdues. Elle lui parle alors du dernier rapport du GIEC et lui propose d’assister à une conférence avec plusieurs de ses auteurs. Xavier accepte et, sans le savoir, se lance dans une prise de conscience écologique aussi angoissante que stimulante, sans retour en arrière possible. Au fil des mois, ils partent ensemble à la rencontre de 9 scientifiques du GIEC aux quatre coins de la France pour mieux comprendre les enjeux du dérèglement climatique et la nécessité de repenser nos modes de vies, à l’échelle collective et individuelle. Une BD éclairante et très bien vulgarisée, à mettre entre toutes les mains pour sortir de notre impuissance et retrouver, d’urgence, notre pouvoir d’agir. 

    Clara

  • Une quête diabolique et fascinante à partir de 10 ans

    La famille de Benjamiah tient une librairie et pendant l’absence de ses parents, le jeune garçon gère la boutique avec sa grand-mère. Quand il reçoit de leur part une poupée, la colère le submerge jusqu’à vouloir la détruire. Pourtant ce cadeau mystérieux va le faire basculer dans un univers magique et captivant : Dedaleum. Perdu dans les dédales des ruelles mouvantes de ce monde inconnu, la route de Benjamiah va croiser celle d’Elizabella, jeune fille à la recherche de son frère jumeau Edwid. Décidé à l’aider à le retrouver, les voilà embarqués dans une quête diabolique pleine de dangers et de secrets où chacun découvrira les réponses sur sa propre destinée. Un premier tome totalement fascinant?! à partir de 10 ans.

    Marie

  • Au coeur de l'hiver

    Jean-Marc Rochette

    Coup de coeur

    Le récit magnifiquement illustré de 4 mois d'hivernage dans les Ecrins

    Ayant mis fin à sa carrière de bédéiste, Jean-Marc Rochette nous livre avec beauté son premier récit littéraire, récit de son hivernage pendant la pandémie de covid dans le massif des Ecrins. Loin de l’agitation du monde, avec sa compagne Christine, ils ont fait le choix de racheter un ancien hôtel situé dans Les Etages, un hameau d’altitude déserté depuis les années 60 et complétement isolé du 15 décembre au 15 mars par la fermeture de la seule route d’accès. Débutent alors quatre mois de solitude au plus près des sommets, où le quotidien côtoie l’émerveillement de la nature environnante, la joie des plaisirs simples mais aussi malheureusement le tragique. Ponctué de magnifiques dessins le récit témoigne de cette beauté brute et pourtant si fragile.

    Marie

  • Huit millions de dieux

    David B. Gil

    Coup de coeur

    Un récit historique palpitant dans le Japon du 16ème siècle

    Le roman d’aventure par excellence. Dans le Japon du 16e siècle, alors que le climat entre les clans qui se partagent le pays est très tendu, des chrétiens installés sur les terres pour y importer leur religion voient certains des leurs se faire assassiner de manière violente. Voyant les Japonais réticents à leur venir en aide, ils appellent au secours un Espagnol, Père Ayala, traducteur à la retraite et expert du Japon. Accompagné de Kenjir?, un jeune samouraï de bas rang qu’il se voit attribuer, ils vont parcourir à pieds le pays en quête de réponses. C’est une véritable épopée qui commence alors, passant aussi bien par de magnifiques paysages que par les champs de bataille, les territoires secrets de shinobis ou de moines guerriers impitoyables… Un récit historique palpitant.

    Basile

  • Rue du passage

    Fatima Ouassak

    Coup de coeur

    Un regard ré-enchanteur presque magique sur la classe ouvrière immigrée

    Presque sous la forme d’un conte, Fatima Ouassak nous invite le temps d’un livre à découvrir la communauté d’habitants de la Rue du Passage, et à changer de regard sur la classe ouvrière immigrée. Le voyage se fait à travers les yeux de Salima, petite fille de 6 ans au début des années 80, qui nous fera successivement rencontrer le passeur de cassettes, la doseuse d’épices ou encore le Père Noël à la chaîne. Tant de personnes piliers de la communauté, grâce à qui les savoirs se transmettent, la solidarité s’organise, et le lien entre ici et là-bas perdure. Un texte comme aucun autre, qui porte un regard ré-enchanteur presque magique sur toute une population issue de l’immigration, émancipée et fière, que l’obscurantisme politique ne cesse de vouloir diaboliser.

    Clara

  • Fille méchante

    Juliette Langevin

    Coup de coeur

    Une poésie crue, violente et scintillante sur les méandres de l'âme et du corps

    Avec Fille méchante, Juliette Langevin nous propose une poésie fluide, une poésie fleuve, qui coule « comme de la cyprine », qui tâche, qui abîme et qui répare. Une poésie crue, violente et scintillante, faussement superficielle, sur les méandres de l’âme, du corps et du cul. Du cul, oui, car c’est bien de travail du sexe dont il s’agit, travail sur lequel l’autrice nous livre un regard tranchant et sensible, n’hésitant pas à s’ouvrir carrément le corps et le cœur en deux pour nous montrer ce qu’il reste d’amour, d’espoir et de solitude à l’intérieur. Un texte-excès aussi brut que soigné, presque une inondation, à lire d’une traite sans chercher à garder la tête hors de l’eau.

    Clara

  • Au pied des étoiles

    Edmond Baudoin, Emmanuel Lepage

    Coup de coeur

    Un voyage intime et politique magnifiquement illustré sur le monde qui nous entoure

    Ce roman graphique est né d’une idée folle du professeur grenoblois de physique José Olivares : emmener ses élèves au plus près des étoiles et découvrir le plus haut observatoire situé au Chili dans le désert d’Atacama. Pour croquer l’aventure, il propose à deux auteurs de bandes dessinées Edmond Baudoin et Emmanuel Lepage de les accompagner. En 2021 après 2 ans d’attente débute enfin le voyage retardé par la pandémie et la découverte de la maladie d’Emmanuel. Le Chili est alors en plein mouvement social où la lutte pour la liberté anime le pays et la jeunesse. Un voyage politique mais aussi intime et historique où chacun se questionne sur le monde qui les entoure, l’amour, le dessin, le besoin de transmission…  Les magnifiques illustrations si différentes se croisent, se répondent, se marient et le résultat offre une œuvre foisonnante, touchante et tellement passionnante.

    Marie

  • Enchaîné au rire

    Félix Auvard

    Coup de coeur

    Une BD sincère et drôle à laquelle on ne manque pas de s'identifier

    Avec son trait de crayon et son humour reconnaissables entre mille, Félix Auvard nous sert ici une bd touchante mais sutout hilarante. Divisée en cinq grandes parties, il se livre sur des épisodes de sa vie et son enfance qui l’ont marqué, ses influences et son parcours professionel et amoureux. Sa devise : « Rire, aimer, crier… » résume bien ce personnage autobiographique intense qui donne envie, tout comme lui, de vivre sa vie à fond. Une œuvre sincère, drôle, à laquelle on ne manque pas de s’identifier. Bref, un vrai bonheur.

    Basile

  • De délicieux enfants

    Flore Vesco, Mayalen Goust

    Coup de coeur

    Un roman choral rythmé et surprenant qui revisite le conte du Petit Poucet

    Après la princesse au petit pois dans D’or et d’oreillers, Flore Vesco nous offre avec De délicieux enfants une réécriture macabre et féministe du célèbre conte du Petit poucet. Dur d’en dire plus sans en dire trop : laissez-vous tenter par l’histoire pleine de mystère de ces 7 enfants qui survivent à l’orée de la forêt, dans la famine et la fraternité, isolés du monde et des monstres qui grouillent à l’extérieur. Un roman choral rythmé et surprenant, porté par une langue très travaillée, qui aborde avec subtilité les questions de la différence, du genre, des normes patriarcales et de la liberté dans un monde pas si abracadabrantesque que ça. À partir de 13 ans.

    Clara

  • Le banquet des Empouses

    Olga Tokarczuk

    Coup de coeur

    Un roman psychologique et sociologique passionnant et rempli de mystère

    Prix Nobel de littérature, Olga Tokarczuk nous offre ici une œuvre au style impressionnant. L’histoire se passe en 1912. Avec un point de vue omniscient qui scrute les moindres détails, on suit un jeune polonais, Wojnicz, parti profiter de l’air frais des montagnes de Silésie pour soigner sa tuberculose. Dans le sanatorium dédié à cet effet, il est hébergé à la Pension pour Messieurs, où il rencontrera des personnages hauts en couleurs avec qui refaire le monde est un quotidien. Seulement voilà, dès son arrivée, la femme du propriétaire meurt pendue. Une mort qui lui semble moins banale que ce qu’on voudrait lui faire croire. Hypersensible, en questionnement constant, notre héros va évoluer dans ce monde d’hommes en tentant discrètement de percer à jour le sombre mystère qui plane sur ces montagnes. Un roman psychologique et sociologique passionnant, qui vous attrape dès la première page.

    Basile

  • Bientôt les vivants

    Amina Damerdji

    Coup de coeur

    Un roman bouleversant sur la guerre civile en Algérie

    Amina Damerdji revient avec Bientôt les vivants sur la décennie noire, la guerre civile qui a bouleversé l’Algérie à la fin des années 90. Lorsque le parti unique algérien assouplit le système démocratique, le mouvement islamiste prend tellement d’ampleur que le processus des élections législatives est suspendu. Débute alors une succession d’émeutes, répressions, exécutions sommaires de civils aboutissant à des milliers de victimes. À l’image de l’Algérie, Selma va devoir grandir dans une famille divisée entre opposants farouches aux islamistes, opportunistes et défenseurs de la cause religieuse. Passionnée d’équitation, le centre équestre deviendra alors son seul refuge et le dressage de son cheval sauvage Sheïtane son obsession. Bouleversant.

    Marie

  • Nos armes

    Marion Brunet

    Coup de coeur

    Le récit tissé de colère et de lumière de deux jeunes militantes en lutte

    Mano et Axelle ont à peine 20 ans et rêvent de renverser l’ordre établi. Amoureuses et révoltées, elles vivent dans un squat avec d’autres militants et préparent un braquage pour financer la lutte. Le jour J, l’opération tourne mal : l’une d’elles tue un flic et prend 25 ans de prison alors que l’autre parvient à s’échapper de justesse et à refaire sa vie. Nos armes est le récit, tissé de colère et de lumière, de ces années passées l’une sans l’autre, à essayer de se construire sans jamais se sentir libre mais sans jamais, non plus, baisser les bras. Un roman passionné et juste, intime et politique, qui nous happe du début à la fin. 

    Clara

  • Solal ou la chute des corps

    Louis Vendel

    Coup de coeur

    Un texte émouvant pour questionner notre rapport à la vie

    « J’ai un ami bipolaire. Il s’appelle Solal. Ce livre raconte son histoire. » Voilà comment résumer en quelques mots ce premier roman réussi, où tout est vrai. L’auteur nous raconte son ami Solal, diagnostiqué bipolaire à la vingtaine, et ses oscillations sans cesse recommencées entre des phases hautes d’une intensité foudroyante et des descentes vers le néant. Avec une distance bienveillante, Louis Vendel nous invite à suivre Solal dans le monde entier, à côtoyer la mort à ses côtés et, surtout, à nous questionner sur notre propre rapport à la vie. Un texte émouvant et sans pathos, à la fois déclaration d’amitié et éloge de la liberté.

    Clara

  • L'ère de la supernova

    Cixin Liu

    Coup de coeur

    Et si les enfants devenaient les maîtres du monde ?

    Liu Cixin imagine un scénario où une supernova exploserait à seulement 8 années-lumière de la Terre. Beaucoup trop près pour être inoffensive, elle irradie la totalité de l’humanité et la condamne. Mais avant que tous les humains ne trépassent, les scientifiques réalisent que les enfants de moins de quatorze ans auront le temps de se régénérer et survivront à coup sûr. Ce livre raconte comment, en à peine un an, les adultes vont transmettre aux enfants le monde qu’ils ont bâti pendant des siècles et comment ces derniers se l’approprieront et le réinventeront à leur convenance, pour le meilleur et pour le pire. Une idée sidérante, poussée à merveille à son paroxysme.

    Basile

  • Camel Joe

    Claire Duplan

    Coup de coeur

    Une bande dessinée punk et décapante pour faire tomber le patriarcat

    Constance est une jeune illustratrice en devenir. En plein questionnement sur la société, tiraillée par l’ambiguïté entre son métier de publicitaire et ses convictions féministes, fatiguée du sexisme qu’elle subit au quotidien, elle invente pour se défouler et faire rire ses amies la super-héroïne de ses rêves : Camel Joe. Leggings stylés, camel toe assumé, caractère bien trempé, celle-ci arrive toujours à temps pour remettre à leur place les relous en tous genres, harceleurs de rue ou agresseurs. Dans le tumulte de cette quête de soi, Constance aura de nombreuses alliées qui l’aideront à trouver sa place. Une bande dessinée punk et décapante, qui mêle avec brio récit de vie touchant et démolition en bonne et dûe forme du patriarcat. Géniale.

    Basile

  • Ne vois-tu rien venir ?

    Amélie Antoine, Françoise Maurel

    Coup de coeur

    Un roman bouleversant écrit comme un message d'alerte

    Dans ce roman jeunesse, Amélie Antoine décrit avec justesse les mécanismes du harcèlement scolaire. On y suit deux adolescentes de troisième, Orlane et Sarah, l’une victime, l’autre harceleuse. Elles auraient pu être amies, mais Sarah, la fille la plus populaire du collège, en a décidé autrement. Orlane, toute nouvelle, un peu perdue le jour de la rentrée avec un sac à dos trop serré, va devenir en un regard la cible et le souffre-douleur de Sarah. Entre chaque chapitre, la parole est donnée aux enseignants, aux parents, aux camarades… tous ceux qui n’ont rien vu venir ou qui ont, par leur, silence permis de laisser venir.  Un roman bouleversant écrit comme un message d’alerte, à faire lire impérativement aux adolescents de 13 ans et plus.

    Marie

  • Le témoin

    Joy Sorman

    Coup de coeur

    Un état des lieux sans concession de la justice française

    Avec ce personnage farfelu de Bart, qui décide après un licenciement de son employeur Pôle Emploi de disparaître en vivant clandestinement dans le palais de justice de Paris, Joy Sorman nous plonge dans les méandres de la justice française. Arpentant les salles d’audiences du matin au soir, Bart assiste au spectacle de la justice avec ses différents comédiens, prévenus, avocats, juges, procureurs, greffiers… aux différentes pièces, comparutions immédiates expéditives qui s’enchaînent par manque de temps et de moyens, affaires au pénal ou au correctionnel qui ne s’avèrent pas moins déshumanisées. Notre témoin désespère au fur à mesure du systématisme des verdicts, des peines encourues qui répondent au besoin du maintien de l’ordre social et qui laissent peu de place à la réinsertion. Un état des lieux sans concession de notre justice française. Passionnant.

    Marie

  • Le rêve du pêcheur

    Hemley Boum

    Coup de coeur

    Une fresque poétique et lumineuse sur les méandres de la transmission

    Avec Le rêve du pêcheur, Hemley Boum esquisse un sublime éloge des liens familiaux, porté par un souffle romanesque qui brave les époques et les tempêtes. On y suit Zacharias et Zack, séparés par deux générations, mais mus par le même désir d’échapper à leur destin. L’un est un modeste pêcheur, père de famille et mari aimant dans un village du Cameroun des années 70. L’autre, son petit-fils, a fui le Cameroun à 18 ans et tente de repartir à zéro en France en faisant fi de son passé. À travers l’histoire, savamment entremêlée, de deux hommes qui se noient dans des eaux tant métaphoriques que réelles, l’autrice nous offre une fresque poétique et lumineuse sur les méandres de la transmission.

    Clara

  • Qui après nous vivrez

    Hervé Le Corre

    Coup de coeur

    Un roman d'anticipation magistral sur l'effondrement du climat et de l'humanité

    Un roman d’anticipation aussi noir que beau, dans un futur proche où le monde n’en finit plus de se défaire. On y suit trois générations de mères et de filles, sur les cent prochaines années. De sa plume maîtrisée, oscillant entre un profond désespoir et des moments de cruelle beauté, Hervé Le Corre nous dépeint l’évolution que pourrait suivre notre monde s’il n’anticipe et ne prévient pas les conséquences du réchauffement climatique, causant l’effondrement de l’humanité telle qu’on la connaît. Les personnages sont touchants, tantôt mus par instinct de survie, par l’espoir de trouver havre de paix quelque part ou par vengeance. Ils seront mis à rude épreuve, compagnons de route malmenés par une époque où il ne fait plus bon vivre et où règne la loi du plus fort, et bien souvent du plus impitoyable. Magistral.

    Basile

empty